Votre Beauté N° 862 : le secret des huiles parfumées

par magali

Lire

Il faudrait avoir émigré sur une autre planète depuis quelques années pour ignorer le phénomène des huiles qui s’est abattu récemment sur le monde des cosmétiques. Que ce soit pour les , pour le , voire même pour la peau, les marques n’arrêtent pas de rivaliser d’arguments pour mettre en avant leur dernière innovation dans ce domaine…

beautistas-revue-presse-juillet-aout-2013-862

Dans le magazine Votre Beauté de cet été (juillet-août 2013), on découvre un article très intéressant sur les origines et les spécificités des huiles parfumées, particulièrement plébiscitées pendant la période estivale.

Il y est bien-sûr question de l’Huile Prodigieuse de Nuxe, la précurseuse dans ce domaine, créée en 1991 par Aliza Jabès, à la recherche d’un soin sensuel qui fasse tout en un seul geste, avec un parfum qui évoque les vacances et le soleil. Une formule particulièrement innovante pour l’époque, et amplement copiée depuis; pas une marque de cosmétique qui n’ait sorti sa version au qualificatif tout aussi évocateur : divine, sublime, sensuelle, …

Pari réussi pour Nuxe car il se vend encore actuellement un flacon d’Huile Prodigieuse toutes les 6 secondes dans le monde.

La question du sillage olfactif évoqué ci-dessous est particulièrement important, car c’est souvent ce qui distingue les huiles les unes des autres et qui agit comme argument coup de cœur pour un achat fort en évocations. Dans l’article, on comprend le véritable challenge que rencontrent les parfumeurs à ce sujet, la formulation d’un parfum sur un support huileux se révélant un exercice particulièrement délicat. Comme pour les bougies, le support gras ne fait pas ressortir toutes les notes d’un parfum de la même manière qu’une base alcoolique.

Les notes très volatiles, légères, comme certains agrumes, les fleurs fraîches et les accords aquatiques ressortent mal dans les huiles.

C’est donc de cette complexité technique que résultent les odeurs souvent bien spécifiques des huiles corporelles, alliant des notes de fleurs blanches (monoï, ylang-ylang, gardénia), d’ambre et de muscs. L’huile parfumée remplace avantageusement l’eau de toilette en été, d’autant que ses notes se développent et se dégagent sous l’effet de la chaleur et du soleil pour en faire un véritable parfum de peau.

Pour en savoir plus sur les différents usages des huiles parfumées et sur la sélection de la rédaction, nous vous invitons à découvrir l’article en page 59 de votre magazine.