Une consultation dans un cabinet de médecine esthétique

par sabrina

Lire

Depuis quelques années, la chirurgie esthétique s’immisce dans notre quotidien, se banalise et devient sujette aux phénomènes de mode. Pourtant, elle implique bien souvent des traitements lourds et inconfortables à court terme, sans compter qu’elle est définitive! Pour pallier à ces inconvénients, on entend de plus en plus parler de la médecine esthétique, une alternative douce à la chirurgie esthétique, pratiquée par des médecins en cabinet, comme notre experte Catherine De Goursac.

Des demandes bien précises

Dans son cabinet du 17ème arrondissement, le docteur Catherine De Goursac voit passer des patients de tous les âges, et de toutes les morphologies. Elle peut les traiter pour des soucis de pilosité, d’embonpoint ou encore de , tout dépend de la demande du patient. En fait, le cabinet du médecin esthétique, c’est un peu le refuge du patient qui craint l’étape cruciale de la chirurgie. Ici, on utilise des méthodes plus douces, mais pas forcément moins douloureuses, car parfois le docteur De Goursac peut avoir recours à des aiguilles, comme lorsqu’il faut stimuler une repousse des cheveux à l’aide de la carboxithérapie (injection de dioxyde de carbone directement dans le bulbe).

Je ne soigne pas les rides, je soigne les impressions que donne le .

_e2c72fb3_

Une méthode particulière

Pour prodiguer les meilleurs soins possibles, le docteur De Goursac prend le temps de réaliser une combinaison entre un diagnostic de l’état de santé intérieur et extérieur du patient. Pour cela, elle l’interroge d’abord  sur son mode de vie, son passé médical ou encore sur l’activité sportive et hormonale. Pour son diagnostic « extérieur », elle va plutôt regarder si son patient à bonne mine comme elle l’explique dans son livre T’as bonne mine ce matin. Si tel est le cas, cela veut dire que le va bien. Une fois qu’elle a fait ses bilans, elle va d’une part corriger les petits soucis esthétiques à l’aide de , de conseils en cosmétologie ou encore de la radiofréquence, et d’autre part coacher ses patients afin d’obtenir un bon état d’esprit et « une belle qualité de peau ».

Ce que l’on fait chez le médecin esthétique

Une fois qu’elle a fait son diagnostic, le docteur Catherine de Goursac peut réaliser plusieurs interventions légères. Elles peuvent aller de la dermabrasion, qui permet par exemple de traiter les cicatrices d’acné et les ridules fines autour des lèvres, à la cryolipolyse qui vient à bout de la en quelques mois. La médecine esthétique peut donc aussi bien traiter le visage, que le corps à l’aide de techniques innovantes et surtout très efficaces : « J’ai des patients qui sont complètement surpris par le résultat immédiat de certains traitements comme la rhinoplastie médicale. » explique le docteur. En effet, en une dizaine de minutes et en quelques injections, les irrégularités de l’arrête du nez sont corrigées. Cela fait souvent tomber bien des complexes pour certains patients, qui vivaient cela comme un poids pendant des années…

Si vous aussi, vous souffrez de petits complexes ou d’imperfections qui vous dérangent au quotidien, plutôt que de passer sous le bistouri, n’hésitez pas à consulter un médecin esthétique qui saura vous orienter et vous conseiller des traitements moins lourds et invasifs.

We Love Beauty

L’Expert : Catherine De Goursac

Le Docteur Catherine de Goursac exerce la médecine esthétique depuis 1986. Auteure de nombreuses publications scientifiques en langue française, anglaise et russe, elle présente sa vision prospective, chaque année depuis 25 ans, dans les congrès internationaux de médecine esthétique et anti-âge. Le Dr Catherine de Goursac a publié de nombreux ouvrages destinés au grand public, notamment : « La médecine anti-âge » et « T’as bonne mine ce matin » aux éditions Josette Lyon.
Découvrir le site web