La slow cosmétique qu’est-ce que c’est ?

par manonsafavi

Lire

Vous avez forcément rencontré quelqu’un qui fabrique ses cosmétiques dans sa cuisine. Ou un autre qui refuse d’approcher de son les crèmes vendues dans le commerce. Ces personnes sont adeptes de ce que l’on nomme la slow cosmétique. Basé sur une critique des produits cosmétiques conventionnels, ce courant s’interroge sur les ingrédients que l’on applique sur sa peau. Lubie bobo ou consommation éclairée ? Beautistas vous explique ce qu’est la slow cosmétique.

Non aux publicités !

Fondé par Julien Kaibeck, auteur du livre « Adoptez la slow cosmétique », le mouvement se base sur le rejet des diktats publicitaires auxquels nous sommes tous inconsciemment, ou consciemment, soumis. La course à une peau toujours plus belle, à des rides de moins en moins visibles, mène parfois à des dérives. La slow cosmétique recommande de prendre du recul. L’objectif ? Ne plus succomber aux sirènes du marketing et choisir de façon éclairée ses cosmétiques et son maquillage.

Une jolie peau en deux temps, trois mouvements !

Deux principales motivations pour la slow cosmétique : être vigilant à l’empreinte écologique de sa consommation cosmétique mais aussi à l’impact sur sa peau et son corps à long-terme.

Durant le processus de fabrication des cosmétiques, il est possible que certains déchets toxiques soient produits. En effet, certains ingrédients contenus dans les cosmétiques sont des dérivés de la pétrochimie. Idem pour les emballages souvent nombreux. Autre exemple de l’impact environnemental de notre consommation de produits de beauté : les crèmes solaires. Ces derniers temps, les dommages causés par ces produits sur les coraux sont médiatisés. Une marque comme Shiseido revendique d’ailleurs une absence de risque pour les fonds marins avec ses solaires WetForce. Mais comment choisir ses cosmétiques ? Pour vous aiguiller, il existe une pléthore de labels. Même s’il faut avouer que bien souvent on ne sait plus à quels labels se vouer.

iStock

Au-delà des considérations écologiques, la slow cosmétique prône l’usage de produits sains et bios pour magnifier son corps. C’est-à-dire d’être consciente des produits que l’on applique sur son visage et ses cheveux. En effet, principal émonctoire, la peau absorbe les ingrédients. Une raison de plus d’être vigilante sur les soins choisis et leur composition. Sur ce point, Julien Kaibeck recommande de ne mettre sur sa peau que des produits que l’on peut ingérer. Exemple : du miel, de l’huile, du sucre, etc.

J’aime trop les cosmétiques pour renoncer à mes produits chouchous… Quelques solutions

Si ces principes vous parlent mais que vous n’êtes pas une sainte de l’écologie, pas de panique. Voici quelques petites astuces à adopter dans sa routine beauté.

– Essayer l’huile végétale en et/ ou en . Faites l’acquisition d’une huile de jojoba, d’abricot ou autres. Pour la choisir, Julien Kaibeck énumère les propriétés de chacunes dans son livre. Vous pourrez vous avec mais aussi l’appliquer pour un soin cocooning l’hiver. De manière générale, essayer de limiter les huiles minérales qui sont des dérivées de la pétrochimie. Bien qu’inoffensives pour votre peau, elles ont un impact écologiques désastreux.

– Surveiller les parabènes. Soyez vigilantes également avec les mauvais parabènes, c’est-à-dire le propylparaben et le butylparaben. Ce sont ceux qui sont suspectés d’être des perturbateurs endocriniens bien qu’aucune preuve scientifique fiable n’existe. Dans le doute, mieux vaut pourtant limiter ces ingrédients.

– Limiter l’alcool, voire les parfums, si vous avez une et sèche.

– Massez-vous. D’après les principes de la slow cosmétique, le massage facial deux minutes par jour permettrait de limiter l’apparition des rides. Petit conseil, toujours avec le plat de la main, du centre du visage vers l’extérieur et sans plisser la peau. Pour en savoir plus, rendez-vous sur les sites spécialistes.

iStock

Si vous êtes particulièrement sensibles à ces considérations, rendez-vous sur Aromazone pour fabriquer vos produits vous-mêmes, ou sur des eshops comme Bazar Bio, Mademoiselle Bio ou autres. Ces points de vente proposent un large choix de marques bio et/ ou respectueuses de l’environnement. Le top du top étant quand même le site slow-cosmetique.com.

Alors, convaincues par la slow cosmétique ?