Duel : les espaces beauté des grands magasins

par agatheverguin

Lire

Après Le Bon Marché, les Galeries Lafayette ont récemment ouvert un espace entièrement dédié à la beauté, et plus particulièrement aux produits tendances peu ou pas diffusés en France. Une manière de se démarquer, comme l’a fait il y a quatre ans déjà le Printemps avec sa Belle Parfumerie. Une stratégie haut de gamme certes mais payante puisque les grands magasins font mieux que les chaînes.

Que retrouve t-on dans ces espaces de découvertes beauté, comment sont-ils organisés et surtout qui possède la meilleure offre ? Pour tout savoir sur les espaces beauté des grands magasins, voici notre décryptage. La crème de la crème en matière de cosmétiques n’aura plus de secrets pour vous !

Les espaces beauté, une offre alternative

Des espaces dédiés entièrement à la beauté, et notamment aux nouvelles tendances pour (re)découvrir des fragrances mais aussi et surtout des marques peu ou pas diffusées dans l’hexagone. C’est la nouvelle manière qu’on trouvé les grands magasins pour se démarquer des chaînes de parfumerie comme Sephora. Un nouveau créneau qui paye puisque d’après les chiffres, les grands magasins font mieux.

Mais cette stratégie de différenciation n’est pas récente. Déjà en 1990, le Théâtre de la Beauté, au rez-de-chaussée du Bon Marché, levait le rideau sur des cosmétiques inédits en France. Et ce bien avant les autres Printemps, Galeries ou encore Sephora. Si cet espace n’a pas fait long feu, (trop en avance sur son temps ?) aujourd’hui la demande est là. Comme l’explique Monique Large, conseillère en innovation et design « aujourd’hui, les consommateurs sont plus enclins à découvrir des cosmétiques ou des parfums de niche. Internet et les box ont participé à leur éducation ». La mondialisation touche tous les domaines y compris celui de la beauté, et avec internet il est devenu beaucoup plus facile et tentant de tester des produits inexistants en France (les avis des consommatrices aidant d’avantage). Et parce qu’il est d’autant plus agréable de pouvoir découvrir ces cosmétiques en boutique, les espaces beauté des grands magasins sont la parfaite alternative…

@printemps/louboutin

@printemps/louboutin

Qui pour quoi : la comparaison des espaces beauté

Printemps, La Belle Parfumerie

L’espace beauté du Printemps Haussmann ce sont 2 000 m² dont 500 m² exclusivement réservé à l’espace La Belle Parfumerie. Les grands noms côtoient des marques plus jeunes mais prometteuses. En plus de cet espace, l’enseigne référence sur le site placedestendances.com une sélection de soin ou de beauté (Payot, Esthederm, Cinq Mondes, OPI, Calvin Klein, Cacharel ou encore Tangle Teezer).

L’objectif de l’espace : déployer ce concept de parfumerie d’exception en place depuis 2011 au Printemps Haussmann, dans des magasins de province. L’espace existe déjà à Marseille (centre commercial Les Terrasses du Port), à Lille et Strasbourg, une nouvelle Belle Parfumerie est prévue à Cagnes-sur-Mer au sein du mall Polygone Riviera.

Le bon Marché

La « petite épicerie de la beauté » du Bon Marché présente sur 300 m², quelques 120 marques dont une cinquantaine inédites en France et parfois même en exclusivité dans le magasin. Des produits soins de chez Anatomicals, Carmex, Makanaï, When, Egyptian Magic ou encore Patyka aux produits capillaires de chez Kevin Murphy, Leonor Greyl, Julien Farel ou David Mallett aux parfums de marques comme Honoré des Prés et Soft Perfume en passant par des beauté comme des tatouages éphémères… L’offre est variée, il y en a pour tous les goûts ! La pépite de cet espace : Tata Harper Skincare, des produits bio provenant d’une ferme dans le Vermont, USA. Le must du produit bio, écolo et responsable.

L’objectif de cet espace : séduire une clientèle plus jeune et à l’affût de marques bio, naturelles et/ou inédites. Un combo gagnant ?

Les Galeries Lafayette

Le nouvel espace des Galeries s’étend sur 400 m² et offre un panel aussi large que celui du Bon Marché, comprenant des marques de comme Nars, de capillaires tels que Bumble & Bumble et Aveda. Côté parfumerie, le choix est là aussi avec de grandes enseignes comme Buly, Atelier Cologne, Ex Nihilo et des exclusivités comme la marque Fresh. La pépite de l’espace : la marque coréenne Too Cool For School, de maquillage et soin à la fois. Les produits sont innovants en termes de formules (huile moussante pour le , mousse en pour le etc.) et les packaging fun et décalés. La marque fait son entrée dans l’hexagone avec un corner aux Galeries et peut-être (bientôt ?) une boutique dans la capitale. Un avenir prometteur…

L’objectif de cet espace : recruter la clientèle « mode, tendance » du grand magasin. Parce qu’après tout la beauté compte autant si ce n’est plus que la mode.

@printemps/belleparfumerie

@printemps/belleparfumerie

Finalement il est assez difficile de comparer ces espaces. Car bien que leur objectif ne soit pas tout à fait le même, l’offre quant à elle est relativement similaire. Des grandes marques pour le côté luxe et des marques plus jeunes, inédites en France et que l’on trouve pour certaines uniquement au sein de l’un des espaces, pour le côté découverte en gardant l’aspect haut de gamme. Néanmoins, le concept est intéressant car en plus de permettre aux client(e)s de (re)découvrir des marques françaises et étrangères, ils permettent aux consommateurs de plus facilement se laisser tenter par l’expérience qui offre diverses animations (ateliers, conférences, pop-up store etc.), et est donc plus attractive que l’expérience au sein d’un magasin de chaine (Sephora, Marionnaud, Nocibé).

Avez-vous déjà expérimenté ces espaces beauté ? Si c’est le cas, qu’en avez-vous pensé, et si ça ne l’est pas, êtes-vous tenté par l’expérience ?