Comment déterminer son teint de peau?

par magali

Lire

Le choix d’un ainsi que de la palette de couleurs adaptée à notre , requiert une évaluation sur-mesure de notre . Les critères simples, tels que les origines ethniques et géographiques, ou la n’étant pas suffisants, la définition de notre teint de peau sera essentiellement issue de la combinaison entre notre nuance de teint et notre carnation.

La nuance de teint

La couleur naturelle de notre teint est appelée « nuance de teint ». Elle peut être classée selon 7 niveaux : pâle – pâle/léger – léger – léger/médium – médium – foncé – très foncé.

 

Comment la définir ?

L’une des manières de déterminer notre nuance est d’observer la zone du visage le long de la mâchoire, plus représentative de notre teint réel que les joues (naturellement plus pigmentées).

La carnation

La touche de couleur subtile qui se cache sous notre peau est quant à elle appelée « carnation » ou « sous-ton ». Elle ne change jamais, contrairement à la nuance de teint qui peut foncer au soleil par exemple. Celle-ci peut être chaude (jaune, doré, cuivré) et se marie avec les nuances de brun, de vert foncé ou d’orangé – froide (rose, rouge, bleu), elle se marie alors avec les nuances de rose et de pastel – ou neutre (un mélange des deux premiers).
Plus précisément, la carnation peut également être définie selon plusieurs tonalités : neutre – à peine rosée – rosée – à peine dorée – dorée.

Connaitre son sous-ton permettra d’abord de bien choisir son fond de teint, mais aussi de corriger quelques défauts de coloration de la peau.

Comment la définir ?

En effectuant le test des veines. Il suffit pour cela d’observer les veines à l’intérieur de votre poignet.

  • Si elles sont verdâtres (entre le jaune et le vert) : le sous-ton de votre peau est chaud.
  • Si elles sont violacées (entre le bleu et le violet) : le sous-ton de votre peau est froid.
  • Si elles sont à la fois verdâtres et violacées : le sous-ton de votre peau est neutre.

 

Quelques exemples de combinaisons.

  • Pâle + tonalités neutres : la couleur des cheveux est souvent très noire, blonde très claire ou très rousse. Il s’agit généralement de peaux peu tolérantes au soleil. Elles bronzent difficilement et peuvent présenter des taches pigmentaires (taches de rousseur ou taches brunes). Les peuvent être bleutés.
  • Pâle/léger + tonalités rosées: c’est souvent lorsque la peau est fine qu’elle est légèrement rosée. Cette combinaison est plus sensible que la moyenne, notamment aux variations climatiques, et a tendance à rougir lorsqu’elle est exposée.
  • Pâle/léger + tonalités dorées: il s’agit d’une combinaison qui bronze facilement, sans trop rougir.
  • Médium + tonalités neutres: il s’agit de la combinaison la plus fréquente en France métropolitaine. Le teint peut parfois paraître terne et manquer d’éclat (manque de sommeil et de soleil, malnutrition, tabac, etc.).
  • Médium + tonalités dorées: il s’agit d’une combinaison fréquente auprès de personnes ayant du sang (même lointain) asiatique, d’Afrique du nord ou d’Amérique du Sud. L’épiderme est généralement plus épais, bronze sans rougir ou très peu.
  • Foncé + tonalités rosées : La tonalité rosée tire vers le rouge et dégage souvent une fraîcheur naturelle. Il s’agit d’une combinaison plutôt rare (quelques pays d’Afrique, d’Inde, etc.).
  • Foncé + tonalités dorées : L’épiderme pour cette combinaison est plus épais, plus lisse ainsi que résistant aux imperfections. Il peut néanmoins présenter des dépigmentations et les cernes peuvent être plus marqués.
  • Très foncé + tonalités neutres : Une peau de cette combinaison est habituellement appelée « noire » et peut parfois présenter des légers reflets gris ou bleutés.

Grâce à tous ces conseils, vous pouvez désormais définir votre nuance de teint et votre carnation. Choisir un fond de teint devrait être nettement plus facile désormais, d’autant que certaines marques séparent même leurs teintes selon qu’elles soient chaudes ou froides.
L’assurance d’un maquillage tout en naturel et transparence !