beautistas hygiène intime do-s and don'ts

Hygiène intime : Do’s and don’ts

par EileenM

Lire

Bon, hygiène intime on vous l’accorde, c’est pas très glam. Mais c’est quand même important d’en parler ! Parce qu’on peut parfois utiliser des produits ou avoir des gestuelles qui ne sont pas du tout appropriées et font plus de mal que de bien, on vous donne nos do’s and don’ts en la matière.

Les bons gestes à adopter

Ce qu’on pourrait (logiquement) se dire, c’est que tant qu’on prend soin de sa en se en même temps qu’on prend sa douche, tout va bien. Or, les gels douche ne sont absolument pas adaptés pour la toilette intime, car le pH n’est pas le même (la flore vulvaire est plus « acide »). On opte donc pour des gels intimes sans savon, au pH physiologique, qui vont préserver l’équilibre naturel. On peut les trouver facilement en parapharmacie, comme le Soin Toilette Intime Extra-doux de Rogé Cavaillès ou le soin Hydralin Quotidien. Maximum 2 fois par jour, c’est largement suffisant.
Si on veut éventuellement se rafraîchir en journée, après une séance de sport ou en déplacement, on opte pour des faciles à glisser dans le sac et à transporter partout avec soi.

We Love Beauty

On n’utilise pas de gant pour sa toilette intime, car contrairement à ce qu’on pourrait penser, c’est un vrai nid à microbes. On privilégie donc ses mains, puis on rince bien et on sèche avec un linge doux, sans frotter comme une malade (ça va de soi).
Pour éviter les infections (type mycose) et autres gênes ou , on privilégie des vêtements en matière naturelle comme le , et on freine sur les vêtements synthétiques ou trop moulants qui peuvent compresser et échauffer la zone vulvaire. On évite aussi les sous-vêtements qui favorisent les frottements comme les strings (mais si vous en portez depuis longtemps et que vous n’avez pas de soucis, ça sert à rien de les jeter à la poubelle 😉 ).

A ne pas faire : les douches vaginales (sauf sur recommandation médicale). On peut penser qu’il y a besoin de se nettoyer à « l’intérieur » mais c’est faux : le vagin se nettoie tout seul naturellement. Sa flore est très fragile et peut se déséquilibrer très vite, ce qui a pour cause de vaporiser les infections (et c’est pas vraiment la joie).

Pendant ses règles, on fait également attention. On change ses protections intimes régulièrement. Pas trop souvent, car ça pourrait assécher les parois vaginales, mais dans tous les cas on ne dépasse pas le temps maximum indiqué sur la boîte. Ou alors on opte pour des alternatives plus respectueuses comme les coupes menstruelles.

Dernier détail pas glam du tout : aux toilettes, on pense bien à s’essuyer de l’avant vers l’arrière (du sexe vers l’anus). On pourrait penser que le sens n’a pas d’importance mais au contraire ! Si vous vous essuyez de l’arrière vers l’avant, vous risquez de ramener des germes qui pourraient causer des infections. Et on n’oublie pas de faire une pause toilettes après un rapport sexuel, histoire d’éviter les infections urinaires !

Notre sélection pour une flore intime équilibrée :

beautistas rogé cavaillès soin toilette intime extra-doux beautistas hydralin quotidien beautistas saforelle lingettes intimes ultra douces beautistas fleurcup
Soin Toilette Intime Extra-Doux – Rogé Cavaillès Hydralin Quotidien Gel Lavant – Hydralin Lingettes Intimes Ultra-douces – Saforelle Fleurcup – FleurCup

Vous souhaitez en savoir plus sur la flore intime ? Lisez notre guide Comment prendre soin de sa flore intime !