La vérité sur le parfum au soleil

par manonsafavi

Lire

Halte aux idées reçues. Depuis votre enfance, on vous répète que l’été, vous ne devez pas mettre de parfum. Les marques s’en donnent d’ailleurs à coeur joie et entretiennent cette rumeur en sortant leurs versions summer sans alcool pour l’occasion. Or, ce n’est pas tout à fait exact. Non, vous n’allez pas vous retrouver constellée de taches de soleil dès que vous mettrez le pied hors de chez vous. En revanche, quelques bases sont à savoir pour adapter votre parfum à la saison estivale.

Mettre du parfum au soleil donne des taches : mythe ou réalité?

Si cette affirmation n’est plus tellement d’actualité, elle l’était à une époque pas si lointaine. La faute à la bergaptène, une molécule photosensibilisante contenue dans les agrumes comme la mandarine, le citron et bien sûr la bergamote. Après avoir connue un petit succès dans les seventies, pour ses propriétés activatrices de , les scientifiques l’ont pointée du doigt dans la croissance exponentielle des cancers de la peau et des taches de soleil. Depuis près de vingt ans, l’utilisation de bergamote non-traitée dans les parfums et les produits cosmétiques est donc interdit, dans le cadre d’une législation européenne. Est autorisée une utilisation en dessous d’un seuil minimum inoffensif. Vous pouvez vous parfumer l’esprit tranquille. Les grands noms de la parfumerie ne prendraient pas le risque de commercialiser des produits qui auraient un quelconque risque pour votre peau.

Autre bouc-émissaire, l’alcool. Présent dans la composition d’un grand nombre de parfums, on lui reproche régulièrement d’abîmer notre peau et de provoquer lui aussi des taches de soleil. Or, il est scientifiquement prouvé que l’alcool ne reste pas plus de quelques minutes sur la peau. En effet, l’alcool est extrêmement volatile, peu de chance donc qu’il soit responsable des maux dont on l’accuse. Acquitté !

Pourtant, sous un soleil de plomb, les ingrédients des parfums ont un risque photosensibilisant. Loin d’être systématique, cet effet existe bel et bien. C’est pourquoi il est conseillé d’éviter de porter du parfum avant d’aller à la plage ou de lézarder au bord de la piscine.

Soleil et parfum, cocktail explosif

Le réel problème lorsque l’on porte le même parfum été comme hiver, c’est sa réaction à la chaleur. Sous l’effet des températures élevées, la senteur de votre fragrance fétiche risque de tourner au vinaigre. Oubliées les notes de tête et les notes de coeur, seules resteront sur votre peau les notes de fond soit les plus enivrantes. Vous risquez fort de ne plus reconnaître la senteur initiale de votre parfum. Bouleversée, la pyramide olfactive de ce dernier s’oriente alors vers des notes acides. Pas tellement ce que l’on recherche lorsque l’on se parfume.

_b80d32f8_Quelles solutions ?

Pour lutter contre ce désagrément, plusieurs options s’offrent à vous. Tout d’abord, vous pouvez vaporiser votre parfum sur vos vêtements. Plus de risque que l’odeur tourne au vinaigre. Si vous tenez vraiment à appliquer votre fragrance sur la peau, optez pour la technique du layering. Superposez le et le parfum de la même gamme.  La senteur aura ainsi une meilleure rémanence. Autre solution : adopter un parfum d’été. Les marques rivalisent d’inventivité pour vous proposer des variantes de parfum célèbre spécial été. Souvent plus fraîches et moins capiteuses, ces eaux de toilette n’encourent pas le risque de mal réagir sous l’effet de la chaleur. Enfin, la classique technique du nuage de parfum dans lequel vous passez reste une très bonne solution.

A vous de voir !