10 herbes et graines pour devenir une belle plante

par claire-wyniecki

Lire

Rassurez-vous : Nous n’allons pas vous venter les supers-pouvoirs du ginseng de Sibérie ni ceux de l’huile essentielle de rhododendron élevé à la pleine lune et de toutes ces potions soit disant magiques mais introuvables dans la vraie vie. Non, juste vous faire réaliser que rien qu’en ouvrant vos placards ou en vous promenant au jardin, vous trouverez tous les ingrédients fondamentaux pour prendre soin de votre beauté. Une solution plus écologique, plus économique et plus saine pour votre organisme que tous les produits préparés du commerce.

Le wakamé : l’allié peau nette

 Ses vertus : petite algue marine, le wakamé est l’un des aliments clés de la cuisine japonaise. Dotée de fibres, oligo-éléments (10 fois plus riche en calcium que le lait), vitamines A, B et K, magnésium, potassium, fer, cuivre, phosphore, zinc, manganèse et omégas 3 – elle booste le système immunitaire et serait à l’origine de l’excep tionnelle longévité de la population asiatique. Côté beauté, sa combinaison d’iodes et de fucoïdane (glucide reconnu pour ses vertus anti-inflammatoires), en fait un redoutable ennemi des imperfections cutanées : acné, inflammations, mycoses, kystes… On le trouve : en version séchée dans les boutiques asiatiques ou biologiques ou directement en version cuisinée dans les restaurants nippons. On le consomme : en salade ou dans un bouillon. Voilà une bonne raison d’aller dîner au moins une fois par semaine dans votre restaurant japonais préféré !

La baie de goji : pour ne pas voir le temps passer

We Love Beauty Ses vertus : cultivée en Chine, au Tibet et en Mongolie, elle multiplie les supers-pouvoirs. Gorgée d’acides animés, minéraux, oligo-éléments, caroténoïdes, oméga 3 et vitamines B, E et C (bien plus que dans l’orange), elle apporte au corps tout ce dont il a besoin pour une cure de jouvence. Riche en flavonoïdes (molécules anti-oxydantes), elle favorise la croissance cellulaire et protège les fibres de collagène, ce qui maintient l’élasticité de la peau. Elle représente donc l’un des meilleurs alliés pour combattre les rides, le terne et les marques de fatigue. On la trouve : l’exportation de la baie de goji fraiche étant interdite, on ne la trouve que séchée. Pour un maximum de sécurité (absence de pesticides), les sachets vendus en boutiques bio sont à privilégier. On la consomme : pour égayer une salade avec son goût légèrement sucré, mixée dans un green smoothie ou en tisane, après 10 minutes d’infusion dans l’eau bien chaude (mais non bouillante).

L’avoine : le compagnon peau douce idéal

beautistas-avoine Ses vertus : Cléopâtre, qui utilisait déjà la formule du baume Egyptian Magic des millénaires avant Madonna, était décidément avant-gardiste en matière de beauté. L’un des ses secrets : 3 cuillères de flocons d’avoine dans son bain chaud pour une peau veloutée. L’action des protéines contenues dans la plante, qui rééquilibrent le PH de la peau, combinée à celle du phosphore aux vertus émollientes, évite efficacement le dessèchement de la peau. La vitamine B améliore quant à elle la résistance des tissus. On la trouve : partout, depuis que le régime Dukan en a fait son ingrédient star. Dans les rayons diététiques des grandes surfaces comme dans les épiceries bio et les parapharmacies. On l’utilise : en gommage. Mélanger 2 cuillères à soupe de son d’avoine (la partie la plus riche en actifs dans le flocon d’avoine) avec un peu de miel et d’eau. Appliquer sur le et masser délicatement par mouvements circulaires. Rincer à l’eau.

Le bouleau : pour faire la guerre au teint chafouin

nature Ses vertus : Riches en potassium, les feuilles de bouleau sont indiquées comme diurétique naturel. En augmentant le volume des urines, elles favorisent le nettoyage du corps de l’intérieur et donc l’élimination des toxines (responsables de la grise mine ou du teint jauni). Une fois le corps débarrassé de ses déchets, la peau paraît plus saine et lumineuse. On le trouve : sous forme de feuilles séchées, à l’herboristerie, à la pharmacie ou en magasins bio. On le consomme : en tisane. Infuser 40g de feuilles séchées dans un litre d’eau chaude pendant 10 minutes. Faire une cure de 3 semaines à raison de 3 tasses par jour entre les repas. Du fait du processus de détoxification (donc d’extériorisation des toxines), quelques impuretés peuvent apparaître sur la peau dans les premiers jours de cure. Attention à ne pas dépasser 3 semaines de cure car le processus diurétique peut fatiguer les reins sur la durée.

L’ortie : l’allié des cheveux costauds

We Love Beauty Ses vertus : cette herbe piquante présente un cocktail détonnant de vitamines (B2 et B5), acide folique et minéraux (fer, silice, magnésium, soufre, calcium), qui permet de traiter efficacement les ongles cassants, les fourchus et de stimuler la repousse. Elle est d’ailleurs très répandue dans les pour les natures ternes, grasses ou à pellicules. On le trouve : durant votre promenade champêtre du week-end ! Les feuilles sont ensuite à faire sécher au soleil ou sur un radiateur pas trop chaud. On l’utilise : en capillaire. Jeter une bonne poignée de feuilles d’orties dans un grand volume d’eau et laisser chauffer pendant 30 minutes. Filtrer, laisser refroidir et ajouter quelques gouttes de vinaigre de cidre. Après le shampoing, appliquer un peu de cette lotion sur la racine des cheveux. Laisser agir et rincer au bout de 20 minutes. Une cure de 3 semaines devrait débarrasser durablement les cheveux de ses désagréments.

Le thym : une peau comme après des vacances au vert

We Love Beauty Ses vertus : déjà bien connu pour son pouvoir antiviral qui nous permet de lutter contre les maux d’hiver (rhumes et cie), le thym est aussi un antiseptique naturel qui, en application locale, purifie, tonifie et réactive la microcirculation des vaisseaux sanguins sous-cutanés. Bon à savoir, le ralentissement de la microcirculation étant à l’origine d’un teint pâle… On le trouve : dans le rayon condiment du supermarché comme en pleine nature provençale. On l’utilise : façon mini hammam facial. Infuser longuement quelques brins de thym dans de l’eau chaude. Verser dans un bol large, placer son visage au dessus et recouvrir sa tête d’une serviette. Rester une bonne dizaine de minutes dans cette position pour transpirer un maximum. Nettoyer son visage.

Le curcuma : le sauveteur de dernière minute

Turmeric Ses vertus : c’est le secret de beauté des indiennes qui ont pour rituel d’en faire un masque coup d’éclat juste avant leur mariage. Antiseptique et antibactérien, il est redoutable contre les points noirs et les peaux mortes. Son pouvoir éclaircissant illumine la peau et offre un effet rajeunissant. On le trouve : au rayon épices de toutes les grandes surfaces. On l’utilise : en masque. Mélanger ½ cuillère à café de curcuma avec 1 cuillère à café de lait et 1 cuillère à café de miel. Laisser poser 10 minutes (jusqu’à ce qu’il soit sec). Rincer à l’eau froide.

Le pissenlit : l’anti-brillance de confiance

beautistas-pissenlit Ses vertus : sa racine stimule la phagocytose, le processus par lequel les impuretés sont détruites. Il est donc un excellent purifiant pour la peau et aide à réguler son excès de sébum et l’apparition d’imperfections. On le trouve : dans le jardin. Vous vous ferez désormais un plaisir de cueillir cette mauvaise herbe. Mais seule la racine est intéressante. Si vous avez abusé des désherbants, vous pourrez trouver des racines séchées en boutiques bio. On le consomme : sous forme de décoction. C’est la technique qui conserve la plus grande quantité des principes actifs issus de la plante. Mettre 5 cuillères à café de racines de pissenlit séchées dans 250cl d’eau. Porter à ébullition pendant 5 minutes. Laisser tiédir et filtrer. Appliquer cette lotion matin et soir sur les zones de brillance à l’aide d’un coton.

Le sésame : pour bronzer comme une vahiné

Ses vertus : tout comme ses collègues graines, pépins et noix, le sésame fait partie de la famille des oléagineux. Ils sont particulièrement réputés pour être riches en acide linoléique (oméga 6) et en acide docosahexaénoïque (oméga 3). Notre corps a besoin d’eux pour renouveler ses cellules et renforcer les membranes qui protègent les organes. Appliqué sous forme d’huile sur la peau, le sésame limite la perte en eau de la peau, la nourrit et l’adoucit. Elle est également capable de protéger la peau des agressions extérieures telles que les rayons ultraviolets. Mais par principe de précaution, on ne fera pas confiance à ses pouvoirs anti coups de soleil et on privilégiera un bon écran total ! On le trouve : sous forme d’huile en parapharmacie ou en magasins bio. On l’utilise : on l’adorera les soirs d’été, pour apaiser sa peau après l’exposition et se protéger des derniers rayons du soleil. Son haut pouvoir de nutrition et sa pénétration rapide en fait l’allié d’une peau velouté tout l’été.

La noix de macadamia : intransigeante avec les vergetures

Macadamia nuts Ses vertus : originaire d’Australie, la noix de macadamia est composée à 80% d’acides gras mono-insaturés. La composition de son huile étant proche du sébum humain, elle est redoutablement efficace pour nourrir, assouplir et apaiser la peau. C’est le secret de beauté peau et cheveux à chiper aux hawaïennes. On la trouve : sous forme d’huile cosmétique dans les magasins bio. On l’utilise : directement appliquée sur les parties les plus abimées et sensibles de la peau comme sur les vergetures, les zones de sécheresse et même les crevasses. Prenons-en de la graine !