beautistas bientôt la fin des photos retouchées

Bientôt la fin des photos retouchées ?

par EileenM

Lire

Mesdames, on vient de passer un cap important ! En effet, cela va changer la donne des publicités : toutes les photos de mannequins retouchées par Photoshop devront désormais porter la mention « Photographie retouchée ». Un moyen de contrer le mauvais impact des pubs sur l’estime de soi ?

Une amende de 37 500 euros

En Janvier 2016, le parlement a passé la loi santé ou Loi de modernisation de notre système de santé. Dans ce texte de loi, l’un des articles énonce : « Les photographies à usage commercial de mannequins, dont l’apparence corporelle a été modifiée par un logiciel de traitement d’image afin d’affiner ou d’épaissir la silhouette du mannequin doivent être accompagnées de la mention : “ Photographie retouchée ”.”.

Et la mesure va être appliquée très vite ! Un décret précisant son fonctionnement est actuellement en préparation par le gouvernement, pour une mise en oeuvre avant Janvier 2017. Le gouvernement s’est rendu compte que « ’exposition des jeunes à des images normatives et non réalistes du entraîne un sentiment d’auto-dépréciation et une mauvaise estime de soi pouvant avoir un impact sur les comportements de santé ». Mieux vaut tard que jamais non ?

La mention « Photographie retouchée » apparaîtra donc aussi sur les photos de mannequins « épaissis », mais c’est surtout pour les clichés montrant des femmes ultra-minces et qui prônent le culte de la que cette mesure est faite. Peut-être que l’on arrêtera enfin de se comparer aux mannequins dans les magazines quand on verra que ce n’est en fait pas leur corps tel qu’il est… (et donc qu’il n’y a rien d’anormal avec le nôtre). C’est déjà un début dans la lutte contre les troubles alimentaires comme l’anorexie, notamment chez les jeunes qui peuvent être très influencés par ce qu’ils voient dans les médias, et céder à la « pression » de la société pour ressembler à un idéal de beauté (qui n’a pas lieu d’être). Les annonceurs qui relaieront des clichés photoshoppés sans mention de la retouche s’exposeront donc à une amende minimum de 37 500 euros, le montant pouvant aller jusqu’à 30% des dépenses consacrées à la publicité.

We Love Beauty

Certaines marques ont bien compris que retoucher à tout va n’était pas la bonne solution. Récemment, la marque de lingerie Victoria’s Secret, qui a justement fait face à des plaintes dans le passé pour photos visiblement retouchées, a fait le buzz sur la toile. Sur une photo montrant la jolie Jasmine Tookes, angel de la marque qui porte le Fantasy Bra cette année, on aperçoit sur sa fesse… Des ! Et oui, en fait, elle est comme nous.

Quel intérêt donc pour les marques de retoucher les photos, si nous que ce que nous voyons n’est qu’une version altérée de la réalité ? Les photos retouchées disparaîtront-elles à terme ? Affaire à suivre.