Le vernis à ongles, facteur de prise de poids ?

par agatheverguin

Lire

Votre préféré pourrait bien être votre pire allié santé. Des chercheurs de l’Université américaine Duke et du groupe de recherches pour l’environnement EWG, ont mis en lumière une substance fréquemment utilisée dans la composition des vernis, et qui pourrait être dangereuse pour la santé.

En cause, le Triphenyl Phosphate ou TPHP, un composant permettant au vernis d’être souple donc applicable et de résister dans le temps (bien qu’on ait des doutes concernant certains vernis là dessus). C’est aussi le même composant qui est utilisé dans la fabrication du plastique et des mousses anti-inflammatoires qui composent certains mobiliers. Rassurant, n’est-ce pas ?

Les études réalisées ont démontré que le TPHP est un perturbateur endocrinien, c’est à dire qu’il interfère avec les hormones, et les tests effectués sur les animaux à ce sujet ont effectivement prouvés les effets néfastes du produit sur le . Certains chercheurs affirment même qu’il pourrait être la cause, dans certains cas, de la prise de poids !

Durant leurs recherches, les scientifiques ont testé plus de 3 000  vernis différents, et le taux de TPHP présent dans la composition de ceux-ci était en moyenne de 49%. Il s’est avéré aussi que les vernis de couleurs claires en contiennent d’avantage que les vernis de couleurs plus foncées. De plus, certains vernis contenant du TPHP ne mentionnent pas la présence de cet ingrédient sur l’emballage, alors qu’ils devraient.

L’association EWG a donc lancé une pétition afin que les marques de cosmétiques fabriquant des vernis enlèvent ce composant toxique. Le groupe a également mis en ligne une liste des marques utilisant cet agent chimique.

En attendant, on va préférer les vernis non toxiques comme ceux de la marque Buly 1803, non ?