Les risques d’une manucure low cost

par maylinem

Lire

On a toutes une copine qui nous vante les mérites de son salon de aux prix imbattables. Pour ne rien vous cacher, ces « bon plans » vous dirigeront généralement vers des instituts controversés que l’on trouve à Paris ou tout simplement chez un particulier n’ayant de professionnel que son matériel. Aucun doute que si vous êtes amenées à choisir cette option là, ce soit l’argent votre motif premier; mais on oublie souvent que les conditions dans ces salons sont précaires et que le danger est réel. Les risques encourus ne valent pas ce que vous pensez faire comme économie.

L’hygiène plus que précaire

Vous vous doutez fortement que les prix bas poussent les commerçants à faire des sacrifices budgétaires sur une partie des coûts de production. En d’autres termes, ne vous attendez pas à voir un institut propre ! Pire encore il y a fort à parier que les outils utilisés ne soient pas correctement nettoyés entre 2 clientes. Bonjour les mycoses ! Il suffit d’un simple contact avec un outil ou un lui même ayant été en contqct avec des champignons pour que ceux-ci se prolifèrent à la vitesse de l’éclair. Les mycoses sont d’autant plus dangereuses puisqu’une fois que vous êtes contaminés, comptez de longs mois pour en venir à bout. Epargnez-vous cette corvée et acceptez de payer pour une prestation convenable.

_40890e24_

Attention aux faux ongles

Sortie tout droit des Etats-Unis, pays des grandes consommatrices de faux-ongles, la France semble se mettre au diapason. Mais dans les vrais instituts, la prestation a un coût. Non loin de se décourager, certaines jeunes filles à la pointe des tendances préfèrent se rendre dans des lieux où l’on casse les prix. Avant de vous lancer, sachez que les produits utilisés pour coller les proviennent d’Asie du Sud-est et ne sont en général pas répertoriés comme appropriés pour la pose d’. Certes, le résultat est généralement bluffant mais vous vous exposez à un parcours du combattant pour enlever ces faux ongles. Même après 3 semaines, il vous faudra beaucoup beaucoup de patience pour venir à bout de cette colle. De plus, les dégâts sur vos ongles naturels seront considérables. La colle utilisée rend les ongles naturels mous et cassants. C’est alors qu’un cercle vicieux débute puisque pour cacher leurs ongles abimés les plus naïves retournent se refaire poser des faux ongles.

Les experts nous mettent en garde

Les experts sont fermes sur ces questions de manucure low cost. En outre, selon une étude menée par des chercheurs du Medical College of Georgia et du Georgia Regents Health System d’Augusta, la pose répétitive de vernis semi-permanents augmenterait les risques de cancer de la peau. La cause : une surexposition aux lampes UV. Il est clair qu’on ne doit pas céder à la psychose mais cette analyse permet de prendre conscience du danger de laisser ses ongles entre les mains de personnes inexpérimentées.

_5d47a671_De faux professionnels

Le problème dans l’esthétique c’est qu’on a tendance à sous-estimer les compétences nécessaires pour exercer dans ce domaine. Il existe des écoles reconnues qui délivrent des diplômes mais beaucoup de formations de courte durée ont l’autorisation de fournir un certificat à la suite de 2 jours de pratique. Or, pour un client lambda la différence entre un certificat et un diplôme est quasi inexistante. On a tendance à se fier aux appellations comme « prothesistes ongulaires » qui en vérité ne sont pas gage de professionnalisme. La profession est mal encadrée et réglementée mais prenez le temps de vous renseigner sur les compétences de vos prestataires.

Maintenant que vous savez tout, n’hésitez pas à partager avec nous de bonnes adresses susceptibles d’intéresser la communauté !