Tout ce que vous devez savoir avant de vous faire les ongles!

par claire-wyniecki

Lire

Vos ongles ? Assortis à vos escarpins, votre ceinture et votre sac à main. Votre salle de bain ? Bourrée de rouge, corail-rouge, rose-corail, rouge-rose, rouge à paillettes, rose métallique, corail mat… Vous êtes une vernis addict ou ‘nailista’.

Comme la plupart des françaises depuis ces trois dernières années, vous succombez à l’avalanche de nouvelles marques de vernis sur le marché, de nails bars toujours plus chics, de distributeurs à vernis ultra-pratiques et de patchs de nail-art à la pointe de la tendance. Mais derrière toute cette fantaisie haute en couleurs se cachent de nombreux produits et routines néfastes pour la santé. Loin de nous l’idée d’écailler vos plaisirs de coquette, mais voici nos conseils pour ne pas vous mettre en danger pour de simples griffes manucurées.

N’oubliez pas la base : de jolis ongles au naturel

ongles naturels

A force de craquer pour des couleurs de vernis toujours plus trendy, on en oublierait presque que des naturels bien tenus, c’est aussi extrêmement féminin. Pour cela, il y a néanmoins certaines règles à suivre :

  • Optez pour des ongles courts

Les ongles longs, c’est has been. Voire vulgaire. Selon Lisa Postma, pour les starlettes de Los Angeles et experte jolis ongles attitrée de Renée Zellweger et Cate Blanchett, le vrai chic est de porter des ongles à peine plus longs que le bout des doigts (de toute manière, les ongles longs ne sont jamais vraiment propres…).

Pour entretenir cette longueur, misez sur un limage très régulier (tous les deux ou trois jours). Selon les goûts, vous pouvez choisir une forme carrée ou arrondie (plus douce et distinguée). Limez les ongles dans une seule direction seulement car vous risqueriez autrement de fragiliser vos ongles qui pourraient se dédoubler ou se fendiller.

  • Et que ça brille !

Un polissage occasionnel avec un polissoir doux est un excellent moyen de lisser la surface de l’ongle et de la faire briller sans avoir recours à un . Mais attention, cela ne doit pas se faire trop régulièrement au risque de fragiliser l’ongle. Vous pouvez ensuite tremper vos bouts des doigts dans du jus de citron fraîchement pressé. Ils seront bien blancs et bien brillants.

citron pour ongles

  • Soignez-les de l’extérieur…

On a un peu trop tendance à oublier que l’ongle (et ses contours) a aussi besoin d’hydratation. Au quotidien, on ne lésine donc pas sur la pour les mains, en insistant sur le bout des doigts. L’idéal est d’appliquer en plus un soin vraiment spécifique le soir avant de se coucher. Nos préférés : l’Huile ongles et cuticules à la vitamine E de Sally Hansen, la Crème Abricot de Dior ou le petit pot Doigts de fées de Lush et sa tendre odeur de citron. De même, l’huile d’olive et de pépin de raisin ou l’essence de lavande ou de mélaleuque font tout à fait l’affaire. Le plus efficace est d’appliquer ces soins et de les laisser reposer sous des gants une bonne demi-heure. Pattes de velours garanties !

  • …comme de l’intérieur

Comme pour la peau et les cheveux, la beauté des ongles passe d’abord par l’assiette. Il est donc recommandé de boire le fameux 1,5 litre d’eau par jour, de ne pas fumer et d’adopter un régime alimentaire équilibré. Parmi les aliments riches en vertus pour la santé de l’ongle il y a ceux qui contiennent de la vitamine B (levure de bière, germes de blé, jaune d’œuf), des protéines (viandes, poissons, fromages), de la vitamine C (agrumes, baie de goji, kiwi) et du silicium (les légumes en général). Par ailleurs, les compléments alimentaires (cures de trois mois) riches en zinc, fer, soufre, gélatine et silicium offrent un formidable apport pour fortifier les ongles. N’oubliez pas que les régimes trop restrictifs entrainent souvent des carences en différents oligo-éléments et vitamines et donc une mauvaise santé des ongles.

Oh les jolis petits flacons…de poison !

Bien malheureusement, pour les crèmes, les gels douches et tous produits cosmétiques, le réflexe vérification des étiquettes doit devenir absolument systématique. Car certains vernis contiennent encore 4 substances tout particulièrement toxiques : les phtalates (perturbateurs endocriniens), le formaldéhyde (carcinogène), le toluène (ingrédient irritant dont les émanations toxiques peuvent endommager le système nerveux) et le camphre synthétique.

Rien n’est encore prouvé mais de nombreuses études sont en cours pour démontrer l’effet néfaste de ces formules sur nos ongles…et plus globalement sur notre santé. En plus d’attaquer immédiatement les ongles dans un premier temps, des liens sont soupçonnés avec des problèmes d’infertilité, d’asthme, de dermatites et même de cancers du sein.

vernis rouge

Sur quels vernis a t-on le droit de craquer ?

Suite à de nombreuses alertes, les fabriquants de vernis se sont bien évidemment affranchis autant que possible de ces produits douteux. Mais pour être certaine de ne vous exposer à aucun risque, vérifiez toujours que les étiquettes de vernis comportent la mention « Four free » (entendez sans les 4 composantes a priori toxiques). Par ailleurs, il est important de savoir que même si certaines marques phares, telles que Essie ou OPI, ont adouci les compositions de leurs vernis, on ne peut pas faire confiance les yeux fermés à une marque. Les compositions dépendent souvent des couleurs et des effets. Vous imaginez bien que les vernis métalliques, à paillettes ou magnétiques ne présentent pas une liste d’ingrédients si clean…

Mais heureusement pour nous, certaines marques surfent sur nos nouvelles envies de routines beauté naturelles et formulent des vernis de confiance. C’est le cas de la marque UNE Natural beauty et de sa jolie gamme de vernis nudes, ou de la marque Kure Bazaar dont les vernis aux teintes toutes plus désirables les unes que les autres sont composés avec au minimum 85% de produits naturels. Enfin, si vous optez pour un vernis clean, restez cohérente et investissez aussi dans une base et un top coat dans le même esprit.

vernis kure bazaar

La bonne routine de vernis, pour se faire plaisir de temps en temps

L’idéal est de ne pas céder à une manucure 7j sur 7. Mais comme il est hors de question de se priver des petits plaisirs beauté, voici quelques recommandations pour des manucures le plus healthy possible.

  • Ne polissez pas trop vos ongles

Plus l’ongle sera poli, limé, plus les produits que vous appliquerez dessus pénètreront dans la peau à travers l’ongle.

  • Ne sautez pas l’étape de la base

Elle a l’immense avantage de préserver l’ongle du jaunissement lié aux pigments des vernis.

  • Une semaine, pas plus !

Ne conservez votre manucure que quelques jours, vos ongles ont besoin de respirer et de se détoxifier après une manucure.

  • Utilisez du dissolvant sans acétone

Même si ce nom « acétone » fait un peu peur, le composant en lui-même n’est pas si dangereux. Il a juste l’inconvénient, tout comme le vernis, de dessécher l’ongle. Nos préférés : le Dissolvant Huile Soin de Une Natural Beauty ou l’Eco-dissolvant d’Aroma-zone.

  • Faites votre manucure à la fenêtr

Les composantes toxiques des vernis sont particulièrement nocives par inhalation. Il est donc recommandé de faire sa manucure dans un endroit bien aéré, ventilé, quitte à porter un masque.

Quid des manucures en salon ?

Aïe. Oui, c’est tentant d’aller se faire chouchouter dans un salon de manucure et de ressortir avec des griffes bien plus parfaites qu’à la maison. Mais attention.

Attention d’abord à l’hygiène. Evitez systématiquement les salons « à la chaîne » où les ustensiles passent de mains en mains et ne sont pas réellement bien désinfectés. Veillez également à choisir des salons spacieux et aérés (qu’ils ne sentent pas trop les produits), pour ne pas inhaler de vapeurs toxiques pendant une heure. Misez donc sur un salon haut de gamme, les prix bas peuvent souvent cacher une mauvaise hygiène. Oui, la beauté sans danger a un prix.

lampe UV manucure

Mais le vrai danger est dans la nouvelle tendance des manucures semi-permanentes. En plus d’être pensée pour tenir trois semaines et donc d’étouffer l’ongle pendant autant de temps, la technique de pause fait l’objet de controverses. Il s’agit de poser plusieurs couches comme pour un vernis normal (base, deux couches de vernis, top coat) et de faire sécher chaque couche quelques secondes sous une lampe à rayons ultra-violets. Or une étude réalisée par The Skin Cander Foundation (Fondation contre le cancer de la peau) aux Etats-Unis a mis en garde sur les liens éventuels avec la pratique trop fréquente de manucures aux UV et les cancers de la peau (très fréquents sur les mains et au bord des ongles). Elizabeth Hale, présidente de la fondation, a notamment recommandé à tous les utilisateurs de toujours appliquer une crème solaire avant la manucure.

Quelques gestes simples et deux-trois petites concessions dans notre routine beauté suffisent donc à nous préserver d’un certains nombres de dangers. Il faut se faire plaisir, de temps en temps, avec une jolie manucure, et se contenter d’ongles nude délicatement soignés le reste du temps.