L’ongle

par alexia-t

Lire
L’ongle est constitué de plusieurs couches superposées de kératine unguéale, une kératine dure et riche en cystéine (acide aminé soufré établissant des liaisons disulfures qui consolident les chaines de kératine) et qui attribue à l’ongle sa résistance et sa solidité. Il comporte environ 18% d’eau, des lipides, ainsi que certains éléments minéraux comme le calcium et le fer.

L’ongle (ou l’appareil unguéal) est une plaque cornée, semi-rigide, semi-transparente, lisse, rosée, bombée, située sur la face dorsale des extrémités des doigts et des .

Schéma de l’ongle

 

  • La matrice unguéale est la région génératrice de l’ongle. Elle est issue directement de la couche basale germinative et se distingue de l’épiderme d’origine par l’absence de couche granuleuse ;
  • Le lit unguéal est la région responsable de l’adhésion et du glissement de la lame unguéale. Il se distingue de la matrice par une épaisseur plus fine et par une activité mitotique beaucoup moins intense. Le réseau vasculaire du lit est responsable pour la couleur de la zone rosée ;
  • La lame unguéale est composée de cellules de kératine unguéale et comprend deux parties : la racine et le corps ;
  • La racine est la base d’implantation, recouverte par le repli sus-unguéal et qui repose sur la matrice ;
  • Le corps est la partie visible de l’ongle. Il est constitué de la lunule, de la zone rosée et du bord libre ;
  • La lunule est la partie visible de la matrice, semi-lunaire et blanchâtre ;
  • Le bord-libre est la région blanc-grisâtre correspondant à l’extrémité de l’ongle n’adhérant plus au lit ;
  • Le cuticule est la continuité du repli sus-unguéal qui assure l’étanchéité ;
  • Le repli latéral longe les rebords de la lame unguéale et sert de guide lors de la croissance de l’ongle ;
  • Le repli sus-unguéal est la région cutanée sous laquelle s’encastre la racine. Il s’agit du bourrelet formé par l’épiderme dorsal au doigt.

La croissance de l’ongle (onychogénèse)

La lame se forme par multiplication et kératinisation des cellules de la matrice et s’allonge vers l’avant en glissant sur le lit. Sa croissance est continue et ressemble au renouvellement épidermique mais se différencie de la croissance des poils qui est cyclique. La vitesse de croissance des des doigts est d’environ 3mm/mois ce qui est 2 à 3 fois plus rapide que les ongles des orteils. Cette vitesse peut néanmoins fluctuer selon certains paramètres ou évènements (accélération pendant l’enfance et la grossesse, ralentissement pendant la nuit ou en cas de carences nutritionnelles).

Les rôles de l’ongle

L’ongle joue un rôle clé de protection mécanique chimique et microbienne ; Il permet la préhension : les ongles des mains peuvent ainsi aider à la saisie ou la manipulation de petits objets ; Il est nécessaire à la sensibilité tactile grâce à sa richesse en terminaisons nerveuses et joue bien entendu un rôle esthétique majeur (manucure, , etc.).

Quels éléments déterminent l’aspect des ongles ?

  • L’héritage génétique, qui détermine la forme première de l’ongle.
  • L’alimentation : les carences, les régimes restrictifs, une alimentation déséquilibrée sont préjudiciables à la santé des ongles.
  • L’état de santé général : anémie, fatigue, stress ou certaines maladies chroniques peuvent entraîner une déformation des ongles ou l’apparition de tâches blanches ou de stries.
  • Le tabagisme, responsable d’un jaunissement des ongles.
  • Les agressions extérieures : chocs, abrasion ; utilisation de produits chimiques sans gants de protection ; traitements cosmétiques agressifs (pose d’un de couleur sur l’ongle, sans application préalable d’une base protectrice).

Comment vieillissent les ongles ?

Les ongles sont soumis au , au même titre que la peau et les cheveux. La morphologie de l’ongle évolue : au fil des années sa surface se creuse de sillons orientés dans le sens de la croissance de l’ongle. Ses propriétés mécaniques s’altèrent progressivement : la tablette unguéale devient plus fine, plus fragile, plus friable. L’ongle est moins résistant aux abrasions et agressions quotidiennes qui laissent des marques de plus en plus visibles. Le rythme de croissance de l’ongle ralentit.