Halloween : les 5 secrets make-up des films d’horreur

par sabrina

Lire

Si Halloween est l’occasion d’expérimenter et de réaliser des maquillages tous plus sanglants les uns que les autres, il y a un endroit dans le monde où cette pratique est monnaie courante tout au long de l’année… Il s’agit des studios de cinéma d’Hollywood! Découvrez et inspirez vous des secrets make-up les plus fous du cinéma gore:

1. Enfin la recette du faux-sang!

Les maquilleurs de films d’horreur vous le confirmeront, le faux sang n’est qu’un mélange de… sirop de maïs et de colorant rouge ! Aussi étonnant que cela puisse paraître, cette recette est un basique utilisé sur tous les tournages. Et vous pouvez même la faire à la maison, avec du miel par exemple, si vous n’avez de sirop de maïs.

We Love Beauty

2. Le maquillage de films d’horreur agresse la peau des acteurs

Si la recette du faux sang est simple à reproduire, les cicatrices et blessures le sont beaucoup moins. Il arrive parfois que les acteurs fassent des réactions cutanées inattendues au contact du et des fausses cicatrices. Il faut alors les retirer avec de l’huile et de l’alcool, ce qui n’est vraiment pas le meilleur traitement pour la peau… Comme quoi, les stars ont dû mérite finalement d’apparaître avec un irréprochable sur le red carpet après un tel traitement!

3.  Chaque splash de sang a sa place!

Pour que les acteurs aient les mêmes tâches de sang aux mêmes endroits durant tous les tournages d’un film, on leur fait des tatouages temporaires sur lesquels on remet du sang à chaque prise. Pour les taches de sang causées par une balle, on propulse du faux-sang sur le mur mais de manière moins minutieuse.

4. La couleur du faux-sang peut varier

Il y a des centaines de teintes et de textures de faux-sang. Cela va du marron chocolat au rose foncé ! La plupart du temps, les maquilleurs choisissent la couleur en fonction de l’éclairage. Mais les réalisateurs sont parfois intraitables sur la texture, car elle doit exactement ressembler à l’image qu’ils ont en tête.

5. Il faut environ 600 litres de faux-sang par film d’horreur

Vous ne nous contredirez probablement pas, un bon film d’horreur est un film bien sanglant. Cela explique pourquoi tous les metteurs en scène de cinéma utilisent des fûts entiers de faux-sang, qu’ils répartissent partout sur les décors. Le film qui aurait battu le record de quantités de faux-sang utilisées sur le tournage serait The Shining. Pas étonnant…

Maintenant que vous êtes incollable sur les secrets des maquilleurs de cinéma, votre maquillage d’Halloween sera probablement l’un des plus réalistes !