Grazia N°219 : biographie du it vernis

par magali

Lire

C’est le segment à la plus forte croissance dans les cosmétiques ces dernières années. Des blogs entiers lui sont consacrés (et il dispose d’une rubrique dans notre BeautyMag pour lui tout seul). C’est le détail qui tue qui permet de laisser libre cours à notre imagination et notre créativité. Il s’est développé une véritable obsession autour de lui, notamment sur Pinterest. De qui s’agit-il? Du vernis à ongles bien-sûr. Grazia s’est penché sur l’origine du it et a enquêté pour savoir comment la couleur de la saison passe du podium des défilés à nos .

le vernis est un moyen démocratique d’offrir à toutes un petit bout de luxe… et de rêve.

Le premier ‘vernis de défilé’ est apparu en 1995, lorsque Chanel décide d’habiller les ongles de ses mannequins dans une couleur inédite pour l’époque, un rouge très sombre, le fameux Rouge Noir N°18. Les rédactrices du front row sont immédiatement attirées par cette couleur rupturiste vs le rouge classique de l’époque. Le vernis fait un carton dès qu’il est disponible en magasin. Ainsi nait le premier it vernis de l’histoire, maintes fois copié depuis, et Chanel a inventé le concept de nail collector, avec des quantités limitées pour susciter le désir. On suivi d’autres best-sellers, sold-out en quelques jours, tels que Jade 407, Jade Rose 493 ou Particulière 505. Dior aussi a suivi le même modèle, en lançant des teintes désirables et limitées comme Bronze Libertine. A chaque fashion week, on assiste maintenant à un véritable nail buzz, où les beautistas traquent les dernières tendances vernis sur les ongles des mannequins, colle la laque chocolat de Marc Jacobs lors du défilé printemps-été 2014, qui annonce le lancement de sa marque de maquillage éponyme. En temps de crise, il est vrai que le vernis est un moyen démocratique d’offrir à toutes un petit bout de luxe… et de rêve.

Les it vernis historiques Chanel et DTom Sapin, make-up artist chez M.A.C Cosmetics, a confirmé à Grazia le poids de la lors des défilés. Alors qu’avant, on misait plutôt sur un look soigné avec des couleurs neutres, depuis 3 ans, les ongles ont pris une place majeure dans la construction d’un look beauté. Chez Gucci pour l’été 2012 par exemple, les ongles affichaient fièrement l’imprimé de la saison. Certains créateurs restent abonnés au nude (Ralph Lauren, Isabel Marant, Vanessa Bruno) mais d’autres aiment que la laque fassent son show (Jean-Paul Gaultier, John Galliano). Comme nous vous l’avions expliqué dans notre article sur les backstages des défilés, les maquilleurs, coiffeurs et manucures se retrouvent autour du designer environ 1 semaine avant le show pour décider de la mise en beauté globale. Le jour du défilé, la chef manucure fait une démonstration qui devra être reproduite par chaque membre de son équipe, qui a 8 à 10 mannequins à préparer (donc 16 à 20 mains par personne). Pour gagner du temps, notamment pour les détails , les manucures préparent des qui seront collés pour le défilé puis décollés avant le show suivant. En coulisses, les mannequins posent alors avec leurs mains près de leur menton pour exhiber leurs ongles tous neufs qui seront immortalisés par les photographes officiels et autres bloggeurs présents backstage. Ces derniers se dépêcheront de publier ces images sur le web, où elles seront décortiquées par les sites mode et blogs beauté. Lorsque les nouvelles couleurs déferleront en boutique, les clientes seront dans les starting-blocks (voire déjà sur les listes d’attentes), complètement accros…