Comment choisir son soin anti-imperfections ?

Comment choisir son soin anti-imperfections ?

beautistas-comment-choisir-son-soin-anti-imperfections

Lorsque l’on a la peau grasse, notre peau peut nous mener la vie dure, en particulier si elle a tendance à être acnéique : on ne voit plus que nos boutons, qui apparaissent les uns après les autres sans nous laisser de répit. Aux comédons s’ajoutent souvent des marques de cicatrisation, une brillance continue et/ou des pores dilatés… Bref, une peau qui cumule les imperfections ! Pour nous sauver la mise, certains produits sont formulés pour aider à réguler tout ce bazar afin de retrouver une peau plus nette. Alors, comment choisir son soin anti-imperfections ? Notre guide vous explique tout en détails.

D’où viennent les imperfections du visage ?

Brillance et imperfections ont une cause principale en commun : une hyperproduction de sébum.
Même si le sébum est une sécrétion essentielle pour protéger la peau et la maintenir confortable, il arrive que les glandes sébacées, situées sous la peau, en produisent en trop grande quantité. On parle alors d’hyperséborrhée, dont la cause est souvent d’ordre hormonal (en particulier durant l’adolescence). Il y a alors deux cas possibles :

– Si la peau a tendance à briller mais que peu de comédons sont présents, la peau est grasse à séborrhée fluente. En effet, les pores sont dilatés (c’est-à-dire ouverts) pour laisser s’écouler l’excès de sébum, d’où une peau luisante.
– En revanche, si la peau présente de nombreuses imperfections, on parle d’acné, une maladie du follicule pilo-sébacé qui allie non seulement une production de sébum trop importante, mais aussi une production du poil anormale dans le follicule : le sébum forme un bouchon dans le canal et les comédons se forment.
Lorsqu’il n’y a que des points noirs et des points blancs présents sur la peau (ce qu’on appelle des comédons), on reste dans un cas d’acné rétentionnelle. Mais il arrive qu’une bactérie naturellement présente dans la peau, le Propionibacterium acnes, prolifère et crée des substances inflammatoires. Les boutons sont alors rouges et douloureux sous la peau, et on parle alors d’acné inflammatoire.
Le plus souvent, ces deux formes d’acné coexistent : c’est une acné mixte. On retrouve principalement les imperfections sur le visage, en particulier sur la zone T car c’est là que les glandes sébacées sont le plus concentrées.

beautistas-comment-choisir-son-soin-anti-imperfections

Pour se débarrasser des imperfections, il faut adopter un soin spécifique quotidien qui va réguler l’excès de sébum et aider les boutons à cicatriser.

Toutefois, il arrive que quelques pores se bouchent même dans le cas une peau normale, surtout au niveau des ailes du nez. On peut dans ce cas utiliser un soin spécifique anti-imperfections sur la zone concernée, ou simplement faire un masque hebdomadaire pour la désincruster.

Choisir les actifs de son soin anti-imperfection

Que vous ayez la peau grasse ou acnéique, la problématique principale est de réguler le sébum. Et n’allez surtout pas croire qu’il faut décaper la peau pour résoudre le problème ! Assécher votre peau aura l’effet contraire : cela va exciter les glandes sébacées, qui vont produire encore plus de sébum pour se protéger. Vive l’effet rebond ! Contrairement à certaines idées reçues, une peau grasse doit être hydratée et protégée pour rester belle et jeune, au même titre que n’importe quel type de peau.

Il faut donc choisir un soin anti-imperfections qui contient des actifs régulateurs, puis ajouter d’autres types d’actifs en fonction de vos préoccupations :

Actifs régulateurs : Vous pouvez vous tourner vers des actifs comme le zinc, le romarin, la sauge ou la busserole, qui on naturellement des propriétés sébo-régulatrices. Le concombre va également réguler en douceur l’excès de sébum, tout en hydratant la peau.
Actifs astringents : Pour resserrer les pores et affiner le grain de peau, vous devez choisir des actifs astringents comme les agrumes ou l’acide salicylique. L’alcool a aussi comme pouvoir de resserrer les pores dilatés, mais il a tendance à décaper la peau. On préfère donc éviter !
Actifs matifiants : Si votre principale préoccupation est la brillance de votre peau, votre soin anti-imperfections doit contenir des actifs matifiants tels que l’argile, la silice ou la poudre de riz. Ce sont eux qui vont garantir l’effet poudré de votre teint.
Actifs cicatrisants : Enfin, si vous avez tendance à avoir beaucoup de boutons et à garder des cicatrices, tournez-vous vers des actifs cicatrisants pour que vos imperfections se réduisent rapidement sans laisser de traces cicatricielles. Par exemple, la propolis ou le manuka ont un fort pouvoir cicatrisant et antiseptique. Le millepertuis aide aussi à cicatriser et a des vertus anti-inflammatoires.

beautistas-comment-choisir-son-soin-anti-imperfections

Choisir la texture de son soin anti-imperfections

Puisque les peaux à imperfections ont des pores qui ont tendance à se boucher, il faut éviter les textures riches qui pourraient augmenter ce risque.
Privilégiez donc des textures légères pour vos soins anti-imperfections tels que des fluides, des gels crème et des émulsions . Choisissez une formule non-comédogène pour éviter la formation de nouvelles imperfections.

Pour une action 2-en-1, vous pouvez choisir un soin anti-imperfection teinté qui va masquer les imperfections tout en agissant sur votre peau.
Si vous n’avez que des imperfections localisées, vous pouvez aussi opter pour un soin anti-imperfections ciblé qui s’applique uniquement sur le bouton : il aura ainsi une action uniquement sur la zone concernée, ce qui vous permet d’appliquer un autre type de soin sur le reste du visage.

Ajoutez aussi un SPF lorsque les beaux jours arrivent car les boutons d’acné ont tendance à laisser davantage de marques cicatricielles avec l’exposition au soleil.

Adopter la bonne routine

Pour se débarrasser des boutons, il faut avoir la bonne routine de soin ! Misez sur un nettoyage en douceur pour purifier la peau sans la décaper pour ne pas exciter les glandes sébacées, et faites un masque purifiant régulièrement. Ceux à l’argile sont parfaits pour absorber le sébum et réguler sa production en douceur et naturellement !
Pour plus d’informations, lisez nos guides Comment traiter une peau acnéique et Comment traiter la peau grasse !

Maintenant que vous savez comme choisir votre soin anti-imperfections, découvrez notre Top Soins Anti-imperfections pour retrouver les meilleurs produits notés par les beautistas !

Le Lexique

– Peau grasse: état d’une peau présentant un excès de brillance, des pores dilatés, dû à un excès de sébum.
Peau acnéique: peau souffrant d’acné, présentant de nombreuses imperfections (comédons, microkystes) et, dans certains cas, un excès de brillance. Cet état, lié à une surproduction de sébum et à la fermeture des pores, est souvent dû à des facteurs hormonaux.
– Acné : Maladie du follicule pilo-sébacé qui entraîne une hyperproduction de sébum et des anomalies de production de kératine du poil : le canal se bouche et les comédons se forment.
– Glandes sébacées : petits organes situés à la surface de la peau, au niveau de chaque poil, responsables de la production de sébum.
– Pore : Petite ouverture à la surface de la peau. Les pores sont reliés aux glandes sébacées et aux glandes sudoripares.
– Sébum : Sécrétion grasse des glandes sébacées de la peau, qui contribue à la protéger et à maintenir son hydratation.
Astringent : Qui resserre les pores.
Sébo-régulateur : Qui régule la production de sébum par les glandes sébacées.
Hyperséborrhée : Production de sébum anormalement importante.
Non-comédogène: Se dit d’une formulation qui ne contient aucun ingrédient pouvant favoriser la formation de points noirs.
Comédon : Accumulation excessive de sébum remplissant le pore de la peau. Il peut être ouvert (point noir) ou fermé (point blanc).