Comment choisir son soin anti-âge ?

Comment choisir son soin anti-âge ?

beautistas-comment-choisir-son-soin-anti-age

Lorsque les signes de l’âge apparaissent, on commence à ressentir le besoin de lutter contre le temps : perte de fermeté, rides, manque d’éclat, déshydratation… Notre peau évolue, et ses besoins sont alors différents. Pour l’aider à lutter contre le vieillissement cutané, appliquer un soin anti-âge est indispensable. Comment savoir lequel vous convient ? Notre guide vous aide à bien choisir votre soin anti-âge.

Bien connaître son type de peau

Le caractère mature de la peau est un état qui s’exprime avec le temps : il n’est pas vraiment un type de peau à part entière. Votre peau a d’autres besoins chroniques que vous devez d’abord connaître pour pouvoir en prendre soin.

Peau sèche et mature : Si vous avez toujours eu la peau qui a tendance à tirailler, voire à former de petites plaques blanches par endroits, votre peau est sèche par nature. Elle ne produit pas assez de lipides pour se protéger et rester hydratée. Il vous faut donc un soin anti-âge suffisamment riche pour retrouver du confort. Optez donc pour une crème ou un baume à base d’huiles et beurres végétaux par exemple.

Peau mixte à tendance grasse : Les peaux grasses ont tendance à briller à cause d’un excès de sébum, voire à présenter quelques imperfections. Même si l’acné est principalement présente à l’adolescence, il arrive qu’elle subsiste légèrement : on parle alors d’acné de l’adulte.
Il vous faut alors des soins anti-âge à la formule légère mais hydratante, qui vont aussi aider à réguler le sébum et cicatriser les imperfections. On vous conseille de vous tourner vers des émulsions et fluides légers contenant des actifs comme la sauge ou le zinc.

Peau sensible et mature : Si votre peau a tendance à rougir, à tirailler et être inconfortable lorsqu’elle est agressée, elle est sensible de nature. Il faut donc l’aider à se protéger et lui apporter des actifs calmants tels que l’avoine ou l’allantoïne, dans des formules onctueuses.

Cibler ses besoins

Une fois que votre nature de peau est définie, il vous faut comprendre sur quels signes de l’âge agir.

beautistas-comment-choisir-son-soin-anti-age

Rides et ridules

Avec le temps, les fibres de collagène et d’élastine se raréfient. La peau est donc moins ferme et moins élastique, ce qui fait qu’elle marque d’avantage les expressions du visage : les rides se forment alors, principalement au niveau du front, de l’espace inter-sourcilier, de la patte d’oie (au coin des yeux) et du sillon nasogénien. Des ridules apparaissent tout autour, plus fines et moins creusées.
Les peaux grasses auront tendance à avoir des rides plus rares mais plus marquées, tandis que les peaux sèches en auront d’avantage, moins profondes.

Pour lutter contre les rides, il faut agir à deux niveaux :
Stimuler les fibres de collagène et d’élastine pour les aider à maintenir la fermeté et l’élasticité de la peau, grâce à des ingrédients comme le collagène ou les peptides de fruit.
– Miser sur l’hydratation des cellules, ce qui va permettre à la peau d’être plus rebondie donc de lisser les rides, avec de l’acide hyaluronique par exemple.
Vous pouvez aussi vous tourner vers des formules intégrant des micro-nacres pour renvoyer la lumière et donner l’illusion de lisser instantanément la peau.

Perte de fermeté

La diminution des fibres de collagène fait que la peau devient moins ferme. De plus, les muscles perdent en tonicité, ce qui fait que la peau s’affaisse, principalement au niveau des joues et du dessous du menton.

Il faut donc resculpter l’ovale du visage en tonifiant les tissus. Pour cela, tournez-vous vers des actifs liftants, tenseurs et raffermissants : protéines de blé, gomme d’acacia, argousier, etc. Et pour maximiser l’effet de vos soins, massez-les !

Régénération cellulaire

D’une façon générale, la peau vieillit parce que ses cellules ne se régénèrent plus aussi bien qu’en début de vie. Il faut donc protéger cette régénération cellulaire en apportant des antioxydants (polyphénols, vitamines), qui empêchent l’oxydation et donc la détérioration des composants des cellules ; et stimuler la régénération, ce qui peut se faire grâce à des actifs comme les cellules souches végétales ou le rétinol.

Perte d’éclat et taches

Puisque la régénération cellulaire se fait moins bien, le teint devient facilement plus terne, et on parle souvent de « grise mine ». De plus, les anomalies de production de mélanine sont plus fréquentes et des taches pigmentaires apparaissent. Il faut aider la peau à respirer et booster les cellules avec des vitamines et des acides de fruits, qui vont permettre de faire peau neuve en exfoliant en douceur les cellules mortes à la surface de la peau. Les taches seront alors moins visibles !

Déshydratation

Enfin, le vieillissement cutané fait que la peau a plus de difficultés à retenir l’eau au cœur des cellules : l’acide hyaluronique et les autres composants hydratants naturels de la peau sont moins nombreux. La peau se déshydrate, ce qui accentue les ridules.

Pour retrouver une peau souple et rebondie, il est nécessaire d’apporter des actifs hydratants comme l’acide hyaluronique ou les sèves végétales, dont la capacité hygroscopique va permettre de garder l’eau dans la peau.

Pensez à coupler votre crème ou fluide à un sérum pour optimiser l’action anti-âge !

beautistas-comment-choisir-son-soin-anti-age

Prévenir le vieillissement cutané

Si vous souhaitez avoir une peau visiblement plus jeune, il est donc important de traiter les différents signes du vieillissement cutané. Mais il faut aussi le retarder ! Pour cela, il est nécessaire d’en combattre les causes principales et d’ajouter à vos soins des filtres spécifiques :

Anti-UV : l’ennemi numéro un de la peau, c’est le soleil ! Les rayons UV détruisent les composants des cellules et accélèrent le vieillissement de la peau. Vous pouvez donc choisir votre soin anti-âge de jour avec un SPF intégré, ou associer votre crème anti-âge à un écran soleil visage à appliquer par-dessus.

Antipollution : la pollution n’est pas non plus l’amie de votre peau, car les microparticules polluantes étouffent la peau et oxydent les cellules. Il est donc idéal de choisir une crème anti-âge anti-pollution pour filtrer ces particules, ou d’utiliser un soin capable de les neutraliser à la fin de la journée.

On vous conseille également d’éviter le tabac et de limiter l’alcool à un verre de vin rouge par jour. Véritables bombes à vieillissement cutané, ils font d’énormes dégâts, alors fuyez les cigarettes et les soirées trop arrosées !

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour bien choisir votre soin anti-âge ! Retrouvez maintenant les meilleurs soins anti-âge notés par la communauté Beautistas dans notre Top Soins Anti-âge !

Le Lexique

– Peau mature : état de la peau ayant les marques du vieillissement cutané: rides, relâchement, manque d’éclat. Inévitable avec le temps, le vieillissement est aggravé par le tabac, la pollution, le stress ou un défaut de soin.
Collagène : Protéine fabriquée par le derme, responsable de la tonicité de celui-ci. C’est un constituant majeur de la peau, des os et des dents.
– Élastine : Protéine présente dans la peau et responsable de l’élasticité de celle-ci.
– Acide Hyaluronique : Molécule déjà présente dans l’organisme qui est utilisée dans le monde de la cosmétique comme ingrédient beauté aux vertus anti-âge en remplacement du collagène ou pour ses propriétés hydratantes.
– Sillon nasogénien (ou labio-nasal) : Ride verticale partant des ailes du nez jusqu’à la commissure de lèvres, se prolongeant parfois plus bas.
– Antioxydant : Molécule diminuant l’oxydation de molécules. Les antioxydants permettent de lutter contre les radicaux libres, qui altèrent les cellules et leurs composants.
– Tache pigmentaire: défaut de pigmentation à la surface de la peau. Elles peuvent être innées (tache de naissance, taches de rousseur) ou causées par le soleil ou par des facteurs internes (hormones, inflammation), aggravés par les UV.