Comment choisir son autobronzant visage ?

Comment choisir son autobronzant visage ?

On aime tous entendre quelqu’un nous complimenter sur notre bonne mine. Avoir un teint hâlé estompe les imperfections et remonte le moral ! L’inconvénient, c’est que les UV sont nocifs pour les cellules de notre peau et accélèrent le vieillissement cutané. Une conséquence ennuyeuse quand on souhaite préserver notre capital jeunesse et qu’on prend le temps d’utiliser des soins anti-âge ! Pour donner un coup de pouce à la nature sans endommager notre peau, l’autobronzant est notre allié. Mais pour le visage, mieux vaut utiliser un autobronzant spécifique ! Afin de savoir pour lequel opter, notre guide vous explique comment bien choisir votre autobronzant visage.

welovebeauty-comment-choisir-son-autobronzant-visage

Pourquoi utiliser un autobronzant visage spécifique ?

Le bronzage est le résultat de la diffusion d’un pigment naturel, la mélanine, produit par des cellules spécialisées, les mélanocytes. Lorsque les cellules sont agressées par les UV, les mélanocytes produisent de la mélanine pour faire barrière et absorber les rayons, afin que les radicaux libres n’altèrent pas les composants cellulaires.
Ce mécanisme se fait naturellement de façon plus ou moins prononcée, en fonction du phénotype : chez les peaux claires, cette réaction se fait difficilement (voire pas du tout) tandis que les peaux hâlées vont bronzer plus facilement. Si la peau ne contient pas assez de mélanine pour absorber les UV, les cellules brûlent et c’est le coup de soleil assuré !

Toutefois, obtenir un hâle doré sans exposer sa peau au soleil reste possible : c’est la fonction des autobronzants. Ils contiennent des molécules spécifiques qui vont réagir avec les composants cellulaires en générant des pigments bruns, les mélanoïdines, qui vont colorer l’épiderme pour obtenir le fameux hâle recherché…
Mais le rôle d’un autobronzant visage ne s’arrête pas là : destiné à être appliqué sur une zone fragile ayant tendance à vieillir prématurément, il doit également respecter les besoins de la peau tout en la protégeant et en apportant des actifs capables de préserver sa jeunesse.

Choisir les bons actifs de son autobronzant visage

Tout d’abord, vous pouvez vérifier que votre autobronzant aura bien une action… autobronzante ! En effet, cette action se fait grâce à deux molécules spécifiques, la DHA (DiHydroxyAcétone) et l’Erythrulose : si autrefois les autobronzants n’intégraient que de la DHA dans leur formulation et donnaient une coloration plutôt orangée à la peau, la combinaison avec l’érythrulose permet aujourd’hui d’avoir une coloration bien plus homogène et plus caramélisée. Pour éviter de virer orange à cause de votre autobronzant visage, on vous conseille donc d’opter pour un produit qui intègre ces deux molécules !

D’autre part, votre autobronzant visage doit contenir différents types d’actifs en fonction des besoins de votre peau :

Actifs hydratants : Ils sont indispensables dans n’importe quel autobronzant car la réaction chimique qui se produit à l’intérieur des cellules nécessite de l’eau et va donc sensiblement déshydrater la peau. Misez sur des actifs humectants comme la glycérine, les protéines de soja, de soie ou de blé hydrolysées combinés à des actifs filmogènes comme l’aloe vera.
Actifs nourrissants : Si vous avez tendance à avoir la peau sèche, des actifs nourrissants seront les bienvenus. Ils vont apporter du confort et souplesse à votre peau tout en la protégeant. Optez pour des huiles végétales comme l’huile d’argan, de coco ou de macadamia, ainsi que pour le karité ou le miel.
Actifs régulateurs : Si vous avez la peau grasse, il est important de choisir un autobronzant visage qui ne va pas apporter d’effet luisant. Niveau huiles végétales, préférez l’huile de sésame ou de jojoba qui sont des huiles sèches et dans la mesure du possible, privilégiez les autobronzants qui intègrent des actifs régulateur comme le romarin, la sauge ou le zinc.
Actifs anti-âge : Vous avez une peau mature et vous voulez agir sur les signes de l’âge ? Misez sur des actifs jeunesse qui ont fait leurs preuves : le collagène et l’acide hyaluronique contre les rides et la perte de fermeté, l’argan, la vitamine C ou les cellules souches pour la régénération cellulaire… Pour en savoir plus, vous pouvez aussi consulter notre guide Comment choisir son soin anti-âge !
Actifs antioxydants : Pour contrer les méfaits des radicaux libres induits par le soleil ou la pollution, préférez un autobronzant visage qui intègre des actifs antioxydants comme la Vitamine E, le resvératrol (surtout présent dans les anti-âge), le thé vert ou les baies de goji.

welovebeauty-comment-choisir-son-autobronzant-visage

Choisir la formulation de son autobronzant visage

Pour bien choisir votre autobronzant visage, la formulation est aussi à prendre en compte.

Évitez les autobronzants qui contiennent des silicones : leur effet soyeux est appréciable, mais ils ont tendance à étouffer la peau. Difficiles à éliminer, ils ternissent la peau à long terme, ce qui est dommage quand on recherche un effet bonne mine !
Préférez également une formule sans alcool si vous avez la peau sèche, car celui-ci a tendance à dessécher la peau (même s’il permet de faire sécher le produit plus vite).

Pour trouver la coloration idéale, il n’y a qu’une seule solution : le tester ! Beaucoup d’autobronzants spécifie la couleur de peau d’origine pour laquelle ils sont destinés (peau claire ou peau hâlée, voire peau medium entre les deux). Fiez-vous à ces indications pour orienter votre choix, et si vous hésitez entre deux couleurs, prenez toujours la plus claire.
Si vous vous apercevez que la teinte est trop foncée, vous pouvez toujours mélanger une goutte d’autobronzant dans votre soin de jour pour obtenir une coloration plus douce.

Enfin, n’oubliez pas qu’un autobronzant ne protège pas du soleil : les mélanoïdines ne sont pas de la mélanine, et un bronzage artificiel ne protège en aucun cas des UV. Vous devez donc bien vous protéger des rayons grâce à une crème solaire avec SPF adapté à votre couleur de peau !

Une fois que vous avez toutes ces informations en tête, il ne vous reste plus qu’à consulter notre Top Autobronzants Visage : les produits sont notés et commentés par notre communauté pour vous aider à faire votre choix !

Le Lexique

UVA : Rayonnement ultraviolet provoqué par le soleil. Ils pénètrent jusqu’au derme et accélèrent le vieillissement cutané.
UVB : Rayonnement ultraviolet provoqué par le soleil. Ils pénètrent dans l’épiderme, déclenche le bronzage mais peuvent brûler les cellules (coups de soleil).
 Auto-bronzant : produit cosmétique colorant la peau par réaction chimique, appelée coloration de Maillard.
– Antioxydant : Molécule diminuant l’oxydation de molécules. Les antioxydants permettent de lutter contre les radicaux libres, qui altèrent les cellules et leurs composants.
– DHA (Dihydroxyacetone) et Erythrulose : Actifs cosmétiques autobronzants d’origine naturelle colorant les cellules superficielles de la peau par réaction chimique (réaction de Maillard).
– SPF : Sunburn Protection Factor, Facteur de Protection Solaire en français. C’est l’indice de protection et de mesure d’efficacité d’un soin solaire.
– Mélanocytes : Cellules responsables de la fabrication du pigment brun de la peau et des cheveux: la mélanine. Ils la produisent constamment chez les peaux foncées, et s’activent avec l’exposition aux UV pour colorer la peau (bronzage) chez les peaux plus claires. Dans les cheveux et les poils, ils n’ont pas besoin de soleil pour s’activer.
– Mélanine : Pigment biologique responsable de la coloration de la peau, des cheveux et des yeux.
– Silicone (ingrédient): ingrédient synthétique utilisé en cosmétologie pour donner un effet doux et soyeux à la peau ou aux cheveux.

Voir tous nos guides d’achat beauté