Comment choisir son déodorant ?

Comment choisir son déodorant ?

welovebeauty-comment-choisir-son-déodorant

Certaines sont à la recherche de la formule parfaite, d’autres changent au gré de leurs envies et d’autres encore ne jurent que par le même depuis des années… Le déodorant a une place de choix dans notre quotidien, et pour cause : on a du mal à se passer de lui ! On l’applique par réflexe en sortant de la douche et on compte sur lui pour remplir sa mission toute la journée… Il suit même certaines d’entre nous en se cachant au fond du sac à main pour une retouche fraîcheur après le boulot ! Le problème, c’est qu’entre le manque d’efficacité, les vilaines traces et les doutes sur la composition, opter pour le bon déodorant est devenu une véritable prise de tête… Courage ! Notre guide vous explique tout ce qu’il faut savoir pour bien choisir votre déodorant.

Déodorant ou anti-transpirant ?

La transpiration est une production naturelle qui sert principalement à réguler la chaleur de notre corps. Elle est produite par les glandes sudoripares qui peuvent être de deux types : les glandes sudoripares eccrines, qu’on retrouve sur la quasi-totalité du corps et qui ne libèrent qu’un mélange d’eau et d’électrolytes ; et les glandes sudoripares faussement apocrines, qui se localisent notamment sous les aisselles et dont les sécrétions contiennent en plus d’autres molécules (y compris des phéromones).
En réalité, la transpiration n’a pas d’odeur (comme l’eau) : ce sont les bactéries présentes à la surface de la peau qui dégradent les molécules par fermentation et entraînent donc des odeurs désagréables.

Par conséquent, il convient de savoir sur quoi vous souhaitez agir afin de choisir entre deux types de déodorants : les déodorants classiques et les déodorants anti-transpirants (ou anti-perspirants).

Les déodorants « classiques » (mais qui sont les moins présents sur le marché) agissent uniquement sur les mauvaises odeurs en tuant les bactéries responsables de la fermentation grâce à leur action antiseptique et antioxydante. Ce pouvoir est souvent du à la présence d’alcool, mais on peut aussi retrouver d’autres composants comme certaines huiles essentielles ou des anti-oxydants.

Les déodorants anti-transpirants, en plus de leur action anti-odeurs, luttent contre la production de sueur pour éviter les auréoles qui peuvent être gênantes. Comment ? En resserrant la taille des pores de la peau d’où s’écoule la transpiration, grâce aux sels d’aluminium. Ils peuvent aussi contenir des poudres absorbantes, mais elles ont tendance à laisser des traces sur les vêtements.

Outre cette différence majeure, les déodorants peuvent porter bien d’autres mentions : anti-odeurs (ce qui est la base d’un déodorant), anti-humidité (c’est-à-dire anti-transpirant), anti-traces blanches ou anti-traces jaunes. Ces dernières propriétés anti-traces se retrouvent surtout sur les anti-transpirants… Pourquoi ? Car ce sont les sels d’aluminium qui en sont responsables ! En effet, à cause de l’obstruction des pores de nos aisselles, un dépôt blanc se forme à la surface de la peau et se dépose sur nos vêtements. Quant aux traces jaunes, elles sont le résultat d’une réaction chimique entre l’aluminium contenu dans le produit et le sel de la sueur, qui forme progressivement une tâche de sueur jaune résistante au lavage. Pour y remédier, les marques peuvent faire appel à des technologies d’encapsulation des actifs par exemple.

welovebeauty-comment-choisir-son-déodorant

Choisir la formulation de son déodorant

Avec toutes ces informations, il est évident que le choix d’un déodorant est bien plus compliqué que ce qu’il n’y paraît… Notamment au niveau de sa formulation !

Les ingrédients qui posent le plus problème sont bien sûr les sels d’aluminium : en effet, non seulement le principe de boucher les pores de la peau n’est pas vraiment recommandable car il bloque le processus naturel de régulation de la chaleur corporelle, mais ces molécules sont aussi pointées du doigt à cause de leur caractère nocif.

Les sels d’aluminium peuvent se trouver sous différentes formes : naturelle (comme la pierre d’alun qui contient du sulfate d’aluminium) ou synthétique (comme le chlorure d’aluminium, le plus efficace mais le plus irritant). Dans la liste des ingrédients, ils peuvent donc porter le nom d’aluminium chlorhydrate, d’aluminium zirconium ou encore de tetrachlorohydrex GLY. Concernant la pierre d’alun, elle se trouve sous le nom de potassium alum lorsqu’elle est sous forme naturelle, mais peut aussi se trouver sous forme synthétique (ammonium alum).
La pierre d’alun est donc plus naturelle et plus douce que les autres sels d’aluminium, mais n’est donc pas irréprochable, puisqu’elle reste elle aussi un ion aluminium…

Par conséquent, on vous conseille d’éviter les anti-transpirants et de ne les garder que pour les occasions où les auréoles pourraient être le plus problématiques : un rendez-vous, un entretien, une soirée spéciale…

Mais les déodorants classiques ont également des choses à se faire reprocher :
– Certains conservateurs sont suspectés d’avoir des effets nocifs à long terme, comme le Triclosan. Les parabènes sont aussi mis en cause, même si les études ont des résultats contradictoires. De plus, Certaines formules sans parabènes intègrent d’autres conservateurs tout aussi suspects, voire davantage. Dans la mesure du possible, privilégiez donc des conservateurs naturels comme la Vitamine E.
– L’alcool est un composant régulier des déodorants classiques. Il n’est pas dangereux, mais peut assécher la peau et provoquer une certaine sensibilité.

En revanche, vous pouvez vous tourner vers des déodorants enrichis en actifs de soin comme des huiles végétales ou de l’allantoïne apaisante. Le problème, c’est que certaines formules aux actifs de soin sont anti-transpirantes et contiennent donc des sels d’aluminium… C’est alors à vous de faire votre choix !

Dans tous les cas, n’appliquez pas votre déodorant et surtout votre anti-transpirant sur une peau lésée : on patiente donc le plus possible après l’épilation et le rasage avant de mettre du déodorant !

Choisir le format de son déodorant

Un autre critère à prendre en compte dans le choix de votre déodorant est celui de son format. Et là encore, il y a le choix !

– Les aérosols sont très répandus car ils sont rafraîchissants et ne laissent pas de sensation de matière sur les aisselles. En revanche, ils ont un fort impact écologique du fait de leur conditionnement métallique et du gaz qu’ils contiennent. Si vous ne jurez que par les aérosols , privilégiez les formats compacts, mais vous pouvez aussi vous tourner vers des sprays, qu’on retrouve davantage chez les marques bio ou à tendance épurée.
– Les déodorants billes sont plus compacts et semblent parfois plus efficaces car ils laissent davantage de produit. En revanche, ils laissent aussi une sensation collante et glissante qui peut être désagréable.
– Les déodorants sticks sont aussi compacts que les billes, tout aussi efficace (voire plus) mais laissent une sensation de matière beaucoup plus sèche.
– Les déodorants crème laissent une sensation proche de celle des sticks mais sont moins pratiques à appliquer.

Une fois que tous ces critères sont pris en compte, il ne vous reste qu’à choisir le parfum qui vous plaît le plus… En sachant qu’un parfum neutre s’associera mieux avec vos différents parfums !

Vous avez maintenant toutes les informations nécessaires pour bien choisir votre déodorant ! Découvrez vite notre Top Déodorants pour trouver celui qu’il vous faut !

Le Lexique

Sels d’aluminium : Molécules utilisées dans les anti-transpirants pour bloquer la transpiration en réduisant la taille des pores. Il peuvent être naturel (pierre d’alun) ou synthétique.
Glande sudoripare : Glande chargée de sécréter la sueur afin de réguler la transpiration et évacuer les toxines.
Parabènes (ou parabens) : Groupe de substances chimiques utilisées comme conservateurs dans les produits cosmétiques. Certains parabens sont suspectés d’avoir des effets néfastes sur la santé.

Voir tous nos guides d’achat beauté