Comment bien appliquer son auto-bronzant ?

Comment bien appliquer son autobronzant ?

beautistas-comment-utiliser-un-auto-bronzant

A l’approche de l’été (et même le reste de l’année, parfois), on aimerait échanger notre peau diaphane contre un joli hâle doré. Mais comme on n’a pas le temps de prendre le soleil pour bronzer progressivement (et qu’on sait qu’un indice UV est indispensable pour protéger sa peau), il est difficile d’obtenir une couleur caramel ! Heureusement, la cosmétique est là pour nous filer un coup de pouce, et l’autobronzant est votre meilleur allié. Comment ça, pas question ? Il suffit juste de savoir l’utiliser ! Alors on vous donne toutes les règles à suivre pour bien appliquer votre autobronzant.

Bien choisir son autobronzant

Commençons par la teinte : il faut savoir que pour un même produit, le résultat varie d’une peau à l’autre… Tout dépend de votre carnation et de la composition en acides aminés de votre peau. Un même autobronzant peut donc avoir un effet différent entre vous et votre blogueuse préférée !
Pour bien choisir votre autobronzant, il faut vous fixer un objectif réaliste : si vous avez la peau très claire, mieux vaut opter pour un hâle léger, qui donnera un effet naturel et minimisera les traces éventuelles. Dans le doute, optez toujours pour la moins intense, quitte à passer à une teinte au-dessus plus tard.
Notre conseil : essayez-le sur une petite zone peu visible, comme l’intérieur de la cuisse. Si tout semble aller, faites d’abord uniquement les jambes, et si le résultat vous convient, vous pouvez faire le corps entier !
Niveau formulation, préférez ceux enrichis en actifs hydratants (huiles végétales ou glycérine par exemple), car la réaction colorante puise de l’eau et a donc tendance à dessécher la peau.
Enfin, niveau galénique, tout dépend de vous :
– le spray est parfait pour celles qui sont pressées et n’ont pas l’habitude d’en mettre, et il permet d’appliquer facilement le produit dans le dos (toujours problématique, ce dos !) ;
– le gel s’étale facilement et sèche plus vite, mais il est moins bien pour les peaux déshydratées ;
– la crème est plus adaptée aux peaux sèches (et au visage) ;
– quant aux lingettes, elles sont nomades et idéales pour les retouches.

Hydrater et exfolier sa peau

Hydrater la veille : La peau sèche et déshydratée absorbe plus de produits… Résultat : traces garanties ! Pour éviter les taches, on pense donc à hydrater méticuleusement sa peau la veille de l’application : on applique un soin hydratant sur toute la surface du corps, et on couvre d’une bonne couche les parties rugueuses (les genoux, les coudes, les talons), mais aussi les espaces entre les orteils et les doigts car la peau est plus épaisse.

beautistas-comment-applique-autobronzant

Exfolier le jour même : Notre amie la DHA, responsable de la réaction colorante, a tendance à se focaliser sur les cellules mortes. Et les zones rugueuses, qui ont une couche cornée bien épaisse, ont la chance de voir plusieurs couches de cellules mortes s’empiler ! Alors pour éviter que certaines zones brunissent plus que le reste, pensez à bien exfolier votre corps, en insistant sur le même trio genoux-coudes-talons. L’idéal est de le faire le jour même pour optimiser la coloration, mais pas avec n’importe quel gommage ! Ceux à base d’huile ou d’agents hydratants (donc gras) vont diluer la couleur… Alors optez pour un loofah avec de l’eau et nettoyant doux, ou un gommage en gel non gras. Finissez par un jet d’eau froide pour resserrer les pores, et vous êtes parée !

Appliquer méticuleusement

La zone où vous l’appliquez en premier va colorer d’avantage. On conseille donc souvent de commencer par les jambes avant de remonter vers le haut du corps. Cependant, si vous voyez que vos jambes foncent plus que le reste, commencez plutôt par une zone qui ne se voit pas, comme le ventre.
Notre conseil : appliquez-le grâce à un gant spécifique en prenant garde à n’oublier aucune zone, et finissez l’application sur les mains grâce à un pinceau rond, en faisant des mouvements circulaires (et ne l’utilisez que pour l’autobronzant). Si vous préférez n’utiliser que vos mains, appliquez-le bien avec le plat de la main, car les doigts ont tendance à laisser des traces.
Combien de couches ? Une ! La couleur ne dépend pas du nombre de couches appliquées le même jour, mais de l’intensité du produit et de la fréquence d’application ! Vous n’êtes pas sûre de l’intensité souhaitée ? Souvenez-vous que le résultat doit être naturel, alors allez-y doucement au début, quitte à en remettre plus fréquemment.
Si vous l’appliquez sans gant, lavez bien l’intérieur de vos mains et entre les doigts après l’application, en insistant sur les ongles, quitte à les brosser.  Pour le visage, passez un coton humide sur la racine des cheveux pour estomper la zone et éviter la démarcation.

Être patiente et choisir les bons vêtements

Une demie heure de séchage idéalement avant de vous habiller, puis 5 à 6h sans vous doucher ni faire de sport (traduisez : pas de contact avec l’eau, pas de transpiration). Sinon, gare aux traces !
Pour être sûre de ne pas abîmer vos vêtements, évitez le blanc. Le clair aussi d’ailleurs. Choisissez des vêtements foncés, et tant qu’à faire, qui passent facilement à la machine (la plupart des formules sont hydrosolubles et partent au lavage).

beautistas-comment-appliquer-autobronzant

En cas de catastrophe

Le bon réflexe : gommez, gommez, gommez, pour éliminer un maximum de cellules superficielles colorées. Frottez les zones sinistrées avec un coton imbibé de jus de citron, exfoliant enzymatique naturel, et hydratez-vous bien pour délayer la couleur. Dernier recours : un peu de dissolvant pour aider à estomper la trace.

Vous avez désormais toutes les clés en main pour un hâle d’été avant l’été ! Pour trouver votre autobronzant idéal, filez sur notre Top Autobronzant et découvrez les avis de la communauté !

Le Lexique

– Auto-bronzant : produit cosmétique colorant la peau par réaction chimique, appelée coloration de Maillard
– DHA (Dihydroxyacetone) : Actif cosmétique autobronzant d’origine naturelle colorant les cellules superficielles de la peau par réaction chimique (réaction de Maillard)
– Gommage : Procédé d’exfoliation mécanique visant à éliminer les cellules superficielles de l’épiderme grâce à une action de frottement.
– Exfoliation : ensemble des techniques d’élimination des cellules mortes à la surface de la peau.