Comment retrouver sa couleur d'origine ?

Comment retrouver sa couleur d’origine ?

beautistas-comment-retrouver-sa-couleur-naturelle

La technologie cosmétique nous permet d’adopter n’importe quelle couleur de cheveux, de la plus claire à la plus sombre, en passant par le vif ou le pastel. Mais il arrive un moment où on aimerait retrouver nos racines (quel jeu de mots !) et revenir à notre couleur d’origine. Les raisons peuvent être nombreuses : parce qu’on veut plus de naturel, parce qu’on est lassée de devoir retoucher notre couleur tous les mois, parce qu’on a oublié à quoi nos cheveux ressemblent en vrai… Quoiqu’il en soit, retrouver sa couleur naturelle peut être un vrai parcours du combattant. Heureusement, notre guide vous donne tous les bons conseils à connaître !

Faire un diagnostic

La première étape pour retrouver votre couleur d’origine, c’est d’évaluer la situation pour pouvoir trouver une solution adaptée :

Couleur actuelle et couleur d’origine

Ce sont les principales données à connaître ! Vous devez définir quelle intensité et quelle nuance de couleur vous avez actuellement, et la comparer avec votre couleur naturelle (c’est-à-dire celle de vos racines, souvent proche de celle de vos sourcils).

Type de coloration

Vous devez aussi prendre en compte le type de coloration artificielle que vous avez réalisé : si c’est une coloration permanente, les pigments sont incrustés dans la fibre de votre cheveu et il faut donc le décolorer pour l’éclaircir. A contrario, si vous avez fait une coloration temporaire (comme un gloss), les pigments s’estompent au fil des shampoings : si vous vous armez de patience, vos cheveux retrouveront progressivement une teinte assez proche de votre couleur d’origine, mais sans être exactement la même.

État des cheveux

En fonction de l’état de vos cheveux, vous ne pourrez pas forcément n’en faire qu’à votre tête… Si votre fibre est endommagée, une décoloration est exclue, car elle l’abîmerait d’avantage, tout comme les colorations chimiques.

Comment retrouver une couleur d’origine plus foncée

C’est le cas le plus facile : si votre couleur de base est plus foncée, il faut simplement recolorer les longueurs avec la teinte la plus proche possible de celle de vos racines… même s’il est toujours difficile de trouver la teinte exacte !
Pour éviter la démarcation à la repousse, l’idéal est d’opter pour un balayage qui va fondre les racines et les longueurs : puisque la couleur est appliquée mèche à mèche, l’effet sera plus naturel lorsque vos cheveux vont pousser. On vous conseille de le réaliser chez le coiffeur qui, en tant que professionnel, saura poser la couleur de la meilleure façon.
Toutefois, les petits budgets peuvent le réaliser à la maison : préférez une coloration temporaire si vous n’êtes pas sûre de la couleur, optez pour la teinte la plus claire si vous hésitez et appliquez-la en faisant des mèches fines à la racine. Pour plus d’informations, on vous prépare un guide Comment faire un balayage !

beautistas-comment-retrouver-sa-couleur-naturelle

Comment retrouver une couleur naturelle plus claire

Si en revanche vos racines sont plus claires que votre couleur actuelle, le processus peut être plus long : tout dépend du contraste entre les deux !

Dans le cas où il n’y a pas beaucoup de différence, plusieurs solutions sont possibles :
– Votre coiffeur peut réaliser un « gommage », procédé moins agressif qu’une décoloration, pour éliminer un maximum de pigments synthétiques avant de refaire une coloration ;
– Vous pouvez essayer un démaquillant cheveux à la maison pour supprimer une partie des pigments : lisez notre guide Comment rattraper une couleur ratée !
– Vous pouvez également opter pour des produits décolorants progressifs, comme les sprays ou gelées éclaircissants, qui vont oxyder progressivement les pigments pour éclaircir vos cheveux. Toutefois, cette solution n’est pas vraiment adaptée si vous avez une couleur artificielle qui intègre des nuances chaudes : les teintes cuivrées et rouges vont virer au jaune, et le résultat peut devenir fade ;
– Un balayage peut aussi être une solution pour avoir une repousse moins démarquée qui vous permettra de laisser pousser vos cheveux progressivement.

Si la différence de couleur est plus marquée (passage du brun au blond par exemple), la décoloration s’impose la plupart du temps : il faut décolorer la fibre pour l’éclaircir au maximum, avant de pouvoir la recolorer avec une nuance proche de votre couleur naturelle. Là encore, cette nouvelle couleur pourra contraster avec vos racines, car une couleur artificielle n’évolue jamais exactement de la même façon qu’une couleur naturelle.

En revanche, si vos cheveux sont abîmés, la décoloration est une mauvaise idée. On peut donc vous conseiller de vous armer de patience et d’attendre que ça repousse ! Deux conseils peuvent vous aider :
– Vous pouvez choisir de faire des colorations végétales de plus en plus claires au fil des mois, qui vont créer un dégradé progressif. Elles ne sont pas agressives pour le cheveu et vous permettront d’éclaircir votre couleur, petit à petit. L’inconvénient, c’est que ça prendra du temps, beaucoup de temps surtout si vos cheveux sont longs !
– Si vous voulez que vos longueurs soient claires le plus rapidement possible, le mieux est d’avoir moins de longueur… Donc de les couper ! Si vous vous débarrassez de vos longueurs sombres, vos cheveux vous paraîtront immédiatement plus clairs. Après tout, les cheveux repoussent… Mais réfléchissez-bien !

beautistas-comment-retrouver-sa-couleur-naturelle

Comment patienter en attendant que les cheveux poussent

Lorsque l’on veut retrouver sa couleur naturelle, il faut souvent s’armer de patience. Courage, on est là ! On vous donne quelques astuces pour laisser vos cheveux pousser tranquillement.

– Adopter les sprays retouche : Plusieurs marques proposent des sprays qui colorent les cheveux de façon fugace. Un peu comme des shampoings secs, ils vaporise un produit poudreux coloré qui teinte les cheveux temporairement et disparaît avec le shampoing. Il est adapté lorsque les racines comment à être visibles, et même s’il n’est pas une solution à long terme, il permet de repousser le plus possible la prochaine coloration.
– Opter pour les cheveux attachés : La démarcation entre les racines et les longueurs se voit moins si vous êtes coiffée (en particulier si vous ne plaquez pas vos cheveux). Donnez du volume aux racines, crêpez un peu vos cheveux et relevez-les en un joli chignon flou, ou attachez seulement la moitié à l’arrière du crâne. Des racines ? Où ça ?
– Choisir de jolis foulards : Vous ne supportez plus votre tête ? Sortez votre foulard préféré, et enroulez-le autour de votre tête. Une touche d’originalité, un accessoire somptueux et des racines cachées !

Vous savez tout ! Pour choisir une coloration qui vous aidera à retrouver votre couleur naturelle, faites confiance à la communauté Beautistas et retrouvez notre Top Colorations !

Le Lexique

– Coloration permanente : Produit cosmétique capillaire chimique, le plus souvent à base d’ammoniaque, qui supprime les pigments présents dans le cheveu pour implanter de nouveaux pigments synthétiques. Définitive, elle ne s’élimine qu’avec la pousse du cheveu.
Coloration temporaire : Produit cosmétique capillaire destiné à colorer les cheveux dans un ton naturel ou en un peu plus foncé, en fixant des colorants à la surface de la fibre et en apportant des reflets. Elle s’élimine après 6 à 8 shampoings.
– Démaquillant cheveux : Produit cosmétique visant à « effacer » une coloration capillaire en inversant le processus d’oxydation pour supprimer les pigments artificiels.
– Coloration fugace : Produit cosmétique capillaire qui dépose des pigments légers à la surface du cheveu pour les teinter temporairement. Elle s’élimine en un shampoing.
– Coloration végétale : Coloration naturelle à base de pigments végétaux qui, mélangés à de l’eau chaude, forment une pâte colorante. Les pigments se fixent par affinité avec la kératine.