Comment choisir son fer à lisser ?

Comment choisir son fer à lisser ?

beautistas-choisir-son-fer-a-lisser

Les adeptes des cheveux baguettes connaissent bien le lisseur : depuis un petit bout de temps maintenant, cet appareil de coiffage est devenu un incontournable de nos salles de bain ! Grâce à ses plaques chauffantes, il lisse les cheveux même les plus bouclés en quelques minutes. Le problème, c’est qu’il est accusé d’abîmer la fibre capillaire… Il faut donc savoir lequel adopter pour protéger au maximum vos cheveux : notre guide Beautistas vous explique comment bien choisir votre fer à lisser !

Comment marche un fer à lisser ?

Pour savoir comment fonctionne un fer à lisser, il faut comprendre de quoi sont faits nos cheveux : ils sont constitués principalement de kératine, une protéine dont les brins s’entrelacent en hélices, formant des brins de plus en plus gros, comme un cordage épais. Ils sont liés entre eux par un ciment naturel constitué de lipides et de protéines, où on retrouve également des grains de mélanine, de l’eau et des sels minéraux.
Ce cordage de kératine (appelé cortex), est recouvert de la cuticule : c’est une enveloppe protectrice formée de fines écailles imbriquées les unes dans les autres, formant une surface lisse et brillante.

Les brins de kératine sont liés entre eux par des « ponts »: ce sont des liaisons moléculaires qui donnent aux cheveux leur structure. Certaines liaisons sont faibles, se brisent et se reconstruisent facilement avec l’eau ou l’humidité : ce sont les liaisons hydrogène, salines et hydrophobes. Avec la chaleur, on établit des liaisons légèrement décalées pour faire tenir le cheveu dans une forme donnée, jusqu’au prochain contact avec l’eau !

Un fer à lisser est donc composé de deux plaques contenant des résistances qui produisent de la chaleur. Elles sont entourées d’un revêtement spécifique, qui aura un rôle important à jouer dans la protection du cheveu. Les mèches sont lissées une par une en faisant glisser les plaques de la racine aux pointes : la chaleur donne ainsi forme aux cheveux progressivement sur toute la longueur.

Opter pour les caractéristiques adaptées

Pour bien choisir son fer à lisser, il faut d’abord définir les caractéristiques de base :

Taille des plaques

Choisissez la taille de vos plaques en fonction de la longueur de vos cheveux :
– S’ils sont courts, optez pour des plaques étroites pour que les mèches ne dépassent pas ;
– S’ils sont mi-longs ou longs, les plaques classiques seront bien adaptées (environ 3cm de large) ;
– S’ils sont très longs ou crépus, des plaques larges sont nécessaires (au moins 4cm), et privilégiez celles dont la longueur est supérieure à 10 cm pour lisser de plus grandes mèches, ce qui vous fera gagner du temps.

beautistas-choisir-son-lisseur

Température et temps de chauffe

Préférez les lisseurs proposant une température variable pour pouvoir l’adapter à vos cheveux : s’ils sont abîmés ou que vous souhaitez juste faire une retouche sur cheveux déjà lissés par exemple, vous pourrez ainsi opter pour une température plus basse.

La température d’un lisseur varie de 70° à 235° environ. Adaptez la température en fonction de votre type de cheveux et de leur état :
Cheveux fins, fragiles ou abîmés : entre 80° et 150°
Cheveux normaux ou souples : entre 150° et 170°
Cheveux ondulés ou frisés : entre 170° et 190°
Cheveux crépus : entre 190° et 230°

Le temps de chauffe n’est plus vraiment un critère de choix car la plupart des lisseurs ne dépassent pas 2 minutes. Cependant, si vous êtes vraiment pressée lorsque vous voulez vous lisser les cheveux, sachez que certains lisseurs chauffent en moins de 30 secondes !

Taille du cordon

Pensez à évaluer la distance entre votre prise de courant et votre miroir, car vous pourrez vite vous retrouver embêtée si votre cordon est trop court…
Privilégiez un cordon rotatif qui suivra vos mouvements sans s’emmêler.

Choisir le revêtement de son lisseur

Les plus gros progrès sur les fers à lisser concernent bien sûr le revêtement des plaques… C’est lui qui sera en contact avec le cheveu, et c’est de lui dont dépend la préservation de la qualité de la fibre capillaire. Il faut donc bien se pencher sur la question pour savoir lequel choisir !

Céramique

La céramique, c’est un peu la championne dans la diffusion de la chaleur. Cette terre cuite naturelle permet de diffuser la chaleur de façon ultra-douce et ultra-homogène pour ne pas brûler la fibre : les plaques glissent sur les cheveux même les plus secs et préservent la qualité de la chevelure.

Il existe trois catégories de céramique :
– La céramique blanche, qui est la plus répandue et celle privilégiée par les coiffeurs professionnels : c’est la plus efficace, son seul défaut étant de noircir avec le temps, ce qui n’altère en rien ses qualités. Elle convient parfaitement aux cheveux fins ou moyennement frisés.
– La céramique jaune est quasiment identique à la blanche, à l’exception qu’elle subit un traitement pour ne pas noircir.
– La vitrocéramique, de couleur noire, polit les écailles des cheveux pour apporter un maximum de brillance. Elle est particulièrement conseillée aux cheveux crépus et très frisés.

On vous conseille fortement d’opter pour des plaques entièrement en céramique, dont la qualité est bien supérieure à celles ne présentant qu’un revêtement céramique.

beautistas-choisir-son-lisseur-ceramique

Tourmaline

La tourmaline est une pierre semi-précieuse qui génère naturellement des ions et des infra-rouges lorsqu’elle est chauffée. Elle permet donc d’éviter l’électricité statique pour empêcher les frisottis.
De plus, elle glisse facilement sur les cheveux pour un lissage de qualité. Elle convient donc très bien aux cheveux sensibilisés et abîmés.

Titane

Le titane est un métal ultra-léger et résistant, qui confère au revêtement une excellente durée de vie. Il conduit parfaitement bien la chaleur, permettant une diffusion continue et homogène. Il est adapté à tous les types de cheveux, sauf ceux fragilisés par des permanentes ou des colorations.

Options supplémentaires

Pour être toujours plus performants, les lisseurs intègrent aujourd’hui différentes fonctionnalités qui vous permettent un lissage plus efficace en abîmant le moins possible vos cheveux :

Technologie ionique : Comme la tourmaline qui a ces propriétés naturelles, certains lisseurs intègrent une technologie ionique libérant des ions négatifs pour neutraliser les ions positifs dégagés par les cheveux. Elle permet d’éviter l’électricité statique et de lutter contre le dessèchement de la fibre.
Peigne intégré : Il permet de démêler et de lisser la fibre en un seul mouvement.
Wet and dry : Contrairement aux lisseurs classiques qui s’utilisent obligatoirement sur cheveux secs, les fers wet and dry peuvent s’utiliser sur cheveux humides : ils déterminent le taux d’humidité des cheveux pour adapter la chaleur des plaques, ce qui permet un gain de temps considérable !
Lisseur vapeur : Rattaché à un boîtier contenant de l’eau déminéralisée, le lisseur hydrate les cheveux tout en les lissant, car la vapeur maintient le taux d’hydratation idéal de la fibre. Le résultat est plus naturel, plus souple et plus durable, mais l’appareil est plus onéreux et plus encombrant.
Lisseur-boucleur : Pour varier les styles, vous pouvez aussi opter pour un lisseur-boucleur ! Un jour lissage baguette, l’autre effet wavy, au gré de vos envies !

beautistas-choisir-son-lisseur-vapeur

Vous avez maintenant toutes les informations en main pour faire votre choix ! Vous n’avez plus qu’à consulter notre Top Lisseurs & Curleurs pour trouver celui qui est fait pour vous !

Le Lexique

– Tourmaline : Pierre semi-précieuse utilisée dans les appareils de coiffage pour ses propriétés ioniques.
Céramique : Argile cuite utilisée dans les appareils de coiffage pour ses propriétés de diffusion de chaleur.
Titane : Métal ultra-léger et résistant utilisé dans les appareils de coiffage pour sa durabilité et ses propriétés de diffusion de la chaleur.
– Écailles (cheveux) : Micro-plaques de kératine imbriquées les unes dans les autres, formant la cuticule qui enrobe le cheveu.
– Kératine : La kératine est une protéine fibreuse synthétisée naturellement par l’organisme. C’est le principal composant du cheveu, des poils et des ongles.

Voir tous nos guides d’achat beauté