Colorations chimiques vs colorations végétales

par manonsafavi

Lire

Véritable accessoire de mode, la pour est un incontournable beauté pour beaucoup de femmes. Or, ces dernières années, les mises en garde sur les dangers des produits chimiques contenus dans les teintures capillaires se font de plus en plus nombreuses. Asthme, , fatigue, oedème de Quincke, etc. Les colorations c’est bien, moins quand on vit des mésaventures parfois graves. Si se colorer les cheveux n’est pas anodin, comment choisir ses produits ? Beautistas a mené l’enquête.

Que contiennent les colorations chimiques ?

Toutes les colorations contiennent un colorant et un révélateur, le plus souvent de l’eau oxygénée. Le révélateur a pour fonction de dépigmenter et d’ouvrir l’écaille de vos cheveux. Dans un deuxième temps, les colorants peuvent alors intervenir et se loger dans les écailles. Colorant chimique, le PPD (paraphénylènediamine) est présent dans un grand nombre de colorations, ainsi que dans certains tatouages. De l’irritation à une réelle sensibilisation de type allergie ou eczéma, les réactions diffèrent selon les personnes et les produits utilisés. Autre produit dont il faut se méfier : le résorcinol qui est un perturbateur endocrinien. Son utilisation est donc particulièrement déconseillé aux femmes enceintes. Pourtant, rares sont celles qui son informées des risques encourus en faisant leur coloration alors qu’elles attendent un enfant.

Plus inquiétant, certains produits sont soupçonnés de provoquer des cancers. Depuis plusieurs années, l’Agence Française de Securité Sanitaire des Produits de Santé permet aux consommateurs de signaler des problèmes avec leurs colorations. Sans tomber dans la coloration bashing, les spécialistes recommandent de se tourner vers des produits de grandes marques, commercialisés à grande échelle. En effet, les produits mis sur le marché par ces marques doivent répondre à des exigences légales et attention aux appellations « sans ammoniaque » qui dissimulent souvent d’autres produits tout aussi nocifs.

iStock

L’alternative bio et ses limites

Alors, comment colorer ses cheveux sans utiliser des produits chimiques ? Certains salons de coiffure proposent des soins entièrement bio. C’est le cas de Biocoiff’ par exemple, où les coloristes ne travaillent qu’avec des colorations aux compositions clean. Sans produit chimique et évidemment sans ammoniaque, les actifs utilisés par ces salons sont doux pour les cheveux. Le plus souvent, on retrouve de la poudre de riz et des extraits botaniques dans la liste des ingrédients et même s’ils ne sont pas uniquement végétaux, ils sont respectueux des cheveux et ne risquent pas de détruire la fibre capillaire. Pour les adeptes des colorations maison, la marque allemande Logona propose des colorations végétales efficaces.

Soyez cependant attentives aux compositions des produits. Ne vous fiez pas aux appellations « bio » sur les emballages. Vérifiez par vous-mêmes les ingrédients du produit que vous allez appliquer sur vos cheveux. Certaines marques revendiquent des composition clean alors que ce n’est pas le cas. Méfiez-vous des produits achetés sur internet notamment. Afin de remplacer les produits chimiques, certaines colorations contiennent des ingrédients encore plus dangereux.

Shutterstock

Petit bémol : sur cheveux foncés, vous ne pourrez pas obtenir une couleur plus claire. La décoloration n’est pas possible avec des produits végétaux. Dès lors que vous souhaitez dépigmenter vos cheveux, vous devez nécessairement endommager et fragiliser la fibre capillaire. A vous de choisir ! En revanche, si vous faites des colorations pour couvrir vos cheveux blancs, aucun problème. Sur du blanc, toutes les couleurs prennent !

Quelles sont vos astuces pour limiter la toxicité des colorations ?

Pour ne pas vous tromper, lisez notre guide Comment choisir sa coloration !