iStock

Astuce beauté : comment se teindre les cheveux à la maison ?

par agatheverguin

Lire

Même si vous ne changez pas de aussi souvent que Kylie Jenner, aller chez le coiffeur tous les mois peut vite revenir (très) cher. La solution : faire sa soi-même, un pas qu’il n’est pas évident de franchir ! Pour vous convaincre et surtout vous rassurer, on vous donne toutes nos astuces pour réussir sa comme un pro (en plus d’économiser de l’argent).

Bien choisir sa coloration

C’est la première étape et pas des moindres : le choix de la coloration. L’astuce est de se focaliser sur les avant/après et non sur la couleur du modèle (notamment parce que vous ne connaissez pas la couleur de base du mannequin et aussi parce que photoshop ça existe). Autre conseil à garder en mémoire : les colorations permanentes sont efficaces pour couvrir les blancs ou gris, et les couleurs « glossy » efficaces pour apporter de la brillance et/ou une teinte supplémentaire. Exemple : un rouge « glossy » peut facilement donner une teinte blond fraise à un blond.

Pour plus d’infos, lisez notre guide Comment choisir sa coloration !

iStock

Bien appliquer la coloration

Cette étape est la plus délicate, plus encore que le choix de la couleur elle-même. Car vous aurez beau avoir trouvé la teinte parfaite, si vous ne savez pas l’appliquer le résultat ne sera pas celui escompté (et vous n’aurez plus qu’à aller chez le coiffeur pour rattraper tout ça !). Premièrement, il faut apprendre à bien séparer ses cheveux pour répartir de façon optimale la coloration. Pour cela, divisez vos cheveux en 4 sections puis attachez chacune à l’aide d’une pince. Plus, si vous avez une frange ou des cheveux épais, séparez vos cheveux du devant du reste pour être sûre de bien colorer cette partie là.

Préférez les colorations à mélanger vous-même (avec un bol et des pinceaux) plutôt que les préparations toutes faites. Vous aurez ainsi plus de contrôle sur la quantité de produit, et plus de facilité lors de l’application. Lors de l’application justement, faites bien attention à vos cheveux de bébé (ceux proches du visage). Evitez également d’appliquer trop de produit au niveau de vos pointes, les racines doivent être toujours un peu plus foncées. Pensez aussi à porter une serviette autour de votre cou pour éviter de tâcher vos vêtements ainsi que votre peau…

Comment rattraper les dégâts

Si votre coloration s’avère trop foncée ou au contraire trop claire, voilà l’astuce pour « réparer » l’erreur. Préparez une pâte en mélangeant du shampoing avec de la poudre de fard claire d’illuminateur (highlighter), puis appliquez la mixture sur cheveux humides. Rincez quand vous constatez un changement de couleur.

beautistas-coloration-chimique-naturelle

Ce qu’il ne faut (surtout) pas faire

Si lors de l’application de la coloration vous ressentez des picotements ou des brûlures, surtout ne continuez pas et rincez immédiatement le produit ! N’utilisez pas non plus le produit pour vous colorer les sourcils, vous risqueriez d’irriter la zone ou pire de vous brûler les yeux…

Et après, l’entretien de sa couleur

Pour entretenir vos , la meilleure des solutions est d’utiliser des produits (shampoings, après-shampoings, masques etc.) dédiés aux cheveux colorés. Leur formulation est efficace pour maintenir la couleur et nourrir les cheveux qui sont forcément fragilisés. Et bien sûr, on recommence sa coloration toutes les 3 à 4 semaines environ, en évitant les pointes pour éviter d’une part d’alourdir les cheveux mais aussi pour un rendu plus naturel…

Attention quand même, si vous souhaitez réaliser une coloration plus « compliquée » comme de passer de brune à blonde platine, ajouter des effets ou des mèches de couleurs plus intenses, on vous conseille vivement de laisser faire un pro. Ça reste un vrai métier (et on ne voudrait pas être responsable de votre tête !).

Pour plus d’informations, lisez aussi notre guide Comment appliquer sa coloration !