5 Raisons pour lesquelles votre homme se laisse pousser la barbe

par volkier

Lire

Depuis 2009, la barbe fait un retour fracassant sur les mentons masculins. Toutes les longueurs se côtoient, dans tous les milieux. Le retour en grâce du poil à travers les photographies de mode, la pub, les sportifs et les acteurs de cinéma a poussé nombre d’hommes à se laisser pousser la barbe … Votre homme n’échappe d’ailleurs pas non plus à la règle. Après avoir mis sa pilosité à l’épreuve pendant les vacances, il s’est mis en tête de se laisser pousser une “vraie barbe”. Pas une petite barbe de trois jours, au pouvoir subversif disparu, mais une vraie barbe de bûcheron.
Pour comprendre votre homme, on vous donne 5 raisons qui peuvent expliquer son choix.

illustration barbe longue

1/Gagner du temps

La vie est bien trop courte pour passer plus de 5 min à se raser tous les matins. Mais si le temps pour le soin de la barbe est généralement inférieur à celui d’un rasage de frais, il n’est pour autant pas nul.
Le barbu observe un rituel d’entretien strict pour conserver une image civilisée ( ou sa femme) et frayer à travers la ville / (ou l’open space) sans encombre.

2/Renouer avec son héritage

Votre homme a pris conscience que sa pilosité est un héritage, qu’il s’efforce de transmettre de son mieux.
Un héritage génétique qui lui impose comme un devoir de se laisser pousser la barbe pour tous ceux qui voudraient, mais ne peuvent pas.
Un héritage culturel : Quelle soit statutaire, rebelle, religieuse, ringarde, branchée, intellectuelle ou désinvolte, la barbe porte en elle un peu de l’histoire de l’homme.

3/Changer sans trop changer

Se laisser pousser la barbe c’est changer de à coup sûr et à volonté. Barbe pleine, bouc, collier, avec ou sans moustache, et de différentes longueurs … un nouveau territoire d’expression s’ouvre pour l’homme décomplexé qui n’aura qu’un coup de lame à passer en cas de regret. Un luxe qu’on ne peut s’offrir avec le tatouage.

 barbe

4/Tester ses limites

Pour avoir une belle barbe, il faut être patient.
Le poil de la barbe pousse de 1,25 cm par mois en moyenne. Ce qui laisse amplement le temps d’affronter les , de voir ses poils partir dans tous les sens sauf celui que l’on souhaiterait, de tailler sa barbe, de regretter puis de de recommencer, d’être confronté aux remarques positives ou négatives de son entourage, de se caresser 120 fois par jour le menton, d’envier la pilosité du voisin, de répondre non à la question “Tu te rases bientôt?” … avant de profiter de sa barbe.

Bref, votre homme s’engage dans un combat contre lui-même et contre le reste du monde. Aidez-le à tester et à repousser ses limites.

5/Sortir du lot et assumer son image

Avant, quand votre homme ne se rasait pas pendant ses congés, cela lui donnait un look de “baroudeur”. Depuis que son banquier, l’agent de sécurité du Monop’, le prof de sport, Didier de la compta, votre père et même son boss portent la barbe de 3 jours, son dernier recours pour  sortir un peu du lot est de laisser pousser … et assumer.

En marchant dans les pas de Gandalf, Monsieur ne récoltera pas que des compliments mais il apprendra à s’endurcir et à assumer son image.

Pour l’aider

Vous avez compris ses motivations, maintenant soutenez-le en lui donnant de bons conseils :

Peigner et brosser sa barbe tous les jours

Pour démêler les poils et stimuler la circulation sanguine dans les joues, ce qui a pour effet de rendre le poil souple et brillant.

Shampouiner sa barbe

Pour la nettoyer et renforcer les poils. Le peut être complété de l’application d’un après pour les cheveux ou d’un .

Tailler régulièrement

Une fois le style défini, il est important d’entretenir sa barbe en éliminant les poils rebelles en dehors de la zone de pousse, dans le cou, autour de la moustache ou sur les pommettes.

Faites-lui plaisir, offrez-lui un rendez-vous chez le barbier

La Barbière de Paris
14, rue Condorcet – 75009 PARIS
30€ en moyenne – Prévoir son rendez-vous une quinzaine de jours à l’avance
LaBarbieredeParis.com

Alex Haircut
21, rue Rodier – 75009 PARIS
10€ environ
Sur facebook